La holding SWH ne s'en prend plus qu'à Daniel Sauter

La holding SWH ne s'en prend plus qu'à Daniel Sauter

Photo: Keystone

Nouvel épisode dans le bras de fer entre Sika et la holding Schenker-Winkler (SWH), qui représente la famille fondatrice du fabricant zougois de spécialités chimiques. SWH a changé d'avis et ne s'oppose plus qu'à Daniel Sauter dans le conseil d'administration.

Jusqu'ici, la holding contestait cinq des neuf administrateurs réélus lors de l'assemblée générale du 14 avril: le président Paul Hälg, Monika Ribar, Ulrich Suter, Christoph Tobler et Daniel Sauter. La famille protestait aussi contre la non-élection de Max Roesle. Une plainte avait été déposée auprès du tribunal cantonal zougois et une assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 24 juillet.

Or, Sika a reçu une demande de la part de SWH pour que seul la réélection de Daniel Sauter soit annulée, a indiqué lundi le groupe basé à Baar. Cette proposition pour changer l'ordre du jour de l'assemblée est surprenante, a précisé à l'ats un porte-parole du conseil d'administration. La situation est bizarre, a-t-il ajouté.

Le conseil d'administration va étudier cette position. Il prendra position le moment venu, selon le communiqué de Sika.

Le conflit entre la direction de Sika et SWH a démarré en décembre dernier, lorsque la famille a annoncé la cession de ses actions à Saint-Gobain, pour un montant de 2,75 milliards de francs. Sa participation se monte à 16,1% du capital, mais représente 52,4% des droits de vote, ce qui permettait à Saint-Gobain de prendre le contrôle de la société sans avoir à lancer d'OPA.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.