La deuxième boîte noire confirme une action volontaire du copilote

La deuxième boîte noire confirme une action volontaire du copilote

Photo: Keystone

L'analyse de la deuxième boîte noire de l'A320 de la Germanwings qui s'est écrasé dans les Alpes confirme l'action volontaire du copilote en vue de faire descendre l'appareil. C'est ce qui ressort des premiers examens du Bureau d'enquêtes et d'analyses.

'Une première lecture fait apparaître que le pilote présent dans le cockpit a utilisé le pilote automatique pour engager l'avion en descente vers une altitude de 100 ft (pieds, soit environ 30 mètres, NDLR), puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, le pilote a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l'avion en descente', indique le BEA dans un communiqué.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.