La caisse de pension des CFF améliore son degré de couverture

La caisse de pension des CFF, qui a été longtemps en grande difficulté, se porte de mieux en mieux. Après avoir retrouvé, fin 2013, pour la première fois depuis dix ans un taux de couverture de plus de 100%, elle a atteint 107,3% fin 2014. Ceci grâce à un bon rendement des placements.

Le rendement a atteint 8,4% l'année passée, a indiqué lundi la caisse de pension des CFF. Le taux de couverture s'est ainsi amélioré de 4,9 points de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Toutes les catégories de placements ont contribué à ce bon résultat, précise le communiqué. 'La performance a ainsi été plus élevée que celle de la moyenne des caisses de pensions suisses', relève l'institution de l'ex-régie fédérale. Au niveau suisse, la performance moyenne a atteint 7,7% selon l'index des caisses de pensions du Credit Suisse, 7,3% selon le même baromètre de l'UBS.

Avec ses quelque 56'000 assurés et un capital d'environ 15 milliards de francs, la caisse de pension des CFF est, selon ses propres indications, une des plus grandes de Suisse. Un peu moins de la moitié des assurés (47%) touchent une rente.

Les taux bas sont un problème

Malgré le bon résultat enregistré l'année dernière, il existe quelques raisons de se faire du souci. La décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le taux plancher de l'euro préoccupe ainsi la caisse de pension des CFF.

'Le jour de la décision, cette dernière nous a immédiatement coûté environ 2,5% de performance et de taux de couverture', a indiqué son directeur Patrick Zuber, interrogé par l'ats. Entre-temps, la situation s'est de nouveau quelque peu détendue. 'Nous nous étions en grande partie prémunis contre les risques liés aux taux de change'.

Mais le principal problème pour toutes les caisses de pension, ce sont les taux d'intérêt bas. 'A l'avenir, la difficulté consistera à atteindre les rendements nécessaires sans prendre de risques supplémentaires. On ne pourra vraisemblablement pas éviter une nouvelle discussion sur le niveau du taux technique et/ou sur des modèles de rentes alternatifs', a relevé M. Zuber.

Cotisations plus élevées nécessaires

Ces dernières années, la caisse de pension des CFF a connu de grosses difficultés. Fin 2008, le taux de couverture avait chuté à 79,2%, ce qui avait nécessité un assainissement.

Les cotisations d'épargne avaient été augmentées, ce qui avait surtout touché les assurés les plus jeunes. Les employés ont dû en outre verser des cotisations d'assainissement entre 2010 et 2013. La Confédération avait aussi mis la main au porte-monnaie.

Pour les assurés proches de la retraite, d'autres mesures d’atténuation devront être introduites pour maintenir le niveau des rentes, avaient indiqué les CFF et les partenaires sociaux en novembre dernier. L'ex-régie fédérale négociera à ce sujet avec les partenaires sociaux jusqu'à la mi-2015.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.