La Croix-Rouge traite encore des rescapés d'Hiroshima et Nagasaki

La Croix-Rouge traite encore des rescapés d'Hiroshima et Nagasaki

Photo: Keystone

La Croix-Rouge japonaise soigne encore des milliers de rescapés des bombardements atomiques, 70 ans après Hiroshima et Nagasaki. A l'occasion des commémorations, le président du CICR Peter Maurer appelle à éliminer 'une fois pour toutes' les armes nucléaires.

Sur les quelque 200'000 rescapés au total des bombardements des 6 et 9 août 1945, des milliers souffrent des effets résiduels des rayonnements. En 2014, les hôpitaux de la Société de la Croix-Rouge du Japon ont traité 4657 survivants à Hiroshima et 6030 à Nagasaki, ont précisé dans un communiqué le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge.

Jusqu'en mars 2014, 63% des décès dus aux bombardements atomiques à l'hôpital d'Hiroshima étaient imputables à des cancers. Ce taux atteint 56% à Nagasaki.

'Même après tant de décennies, l'impact sanitaire catastrophique de l'utilisation des armes nucléaires sur ces deux villes est omniprésent', déclare M. Maurer, cité dans le communiqué.

Echec des discussions sur les armes nucléaires

'Cette commémoration est l'occasion de ne pas oublier les conséquences humanitaires indiscriminées des armes nucléaires', dit de son côté le président de la Fédération, Tadateru Konoé, qui représente depuis jeudi le Mouvement de la Croix-Rouge aux cérémonies.

La Société de la Croix-Rouge du Japon gère des hôpitaux pour les survivants des bombardements atomiques depuis 1956 à Hiroshima et depuis 1969 à Nagasaki. Ces hôpitaux ont pris en charge plus de cinq millions de personnes.

La commémoration du 70e anniversaire des bombardements atomiques intervient juste quelques mois après l’échec de la Conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. La réunion n'a pas abouti à des avancées pour l'élimination de ces armes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.