La Corée intéressée à approfondir les relations avec la Suisse

Séoul intéressé à approfondir les relations avec la Suisse

Photo: Keystone

Johann Schneider-Ammann a été reçu mercredi en visite officielle par la présidente sud-coréenne Park Geun-hye. Séoul a manifesté un grand intérêt à approfondir les relations bilatérales entre les deux pays, a constaté le président de la Confédération.

Le ministre de l'économie a eu droit aux honneurs militaires devant la Maison Bleue, nom donné au palais présidentiel, qui surplombe Séoul. Des dizaines d'enfants ont agité des drapeaux de la Suisse et de la Corée du Sud au rythme des hymnes nationaux et de musiques traditionnelles.

La présidente sud-coréenne a montré un grand intérêt à approfondir les relations entre les deux pays, a indiqué à l'ats Johann Schneider-Ammann. Signal favorable, les discussions se sont prolongées. Alors que les entretiens devaient initialement durer 45 minutes, ils ont atteint 1h30.

Les deux parties ont salué les relations bilatérales, qui se sont intensifiées dans de nombreux domaines ces dernières années. Elles ont sondé les possibilités de coopérer davantage encore dans les domaines de la formation, de la recherche et de l'innovation.

Formation, recherche et technologies

Des déclarations d'intention portant sur une mise en réseau plus étroite des instituts de formation et de recherche et sur une collaboration en matière de technologies de l'information ont notamment été signées.

La présidente, qui était venue en Suisse pour une visite d'Etat il y a deux ans, a une nouvelle fois manifesté son intérêt prononcé pour la formation professionnelle duale. La Corée du Sud s'active depuis des années dans ce domaine, a relevé Johann Schneider-Ammann.

Les relations économiques entre Berne et Séoul sont bonnes, mais il y a encore une marge d'amélioration. Depuis l'entrée en vigueur il y a dix ans de l'accord de libre-échange entre l'AELE (Association européenne de libre-échange) et la Corée du Sud, les échanges économiques ont augmenté de 60 %.

Accord de libre-échange

La Suisse désire actualiser cet accord, a déclaré Johann Schneider-Ammann. La République de Corée est prête à discuter d'une évaluation de l'accord de libre-échange, a répondu la présidente Park.

La situation sur la péninsule coréenne a également été abordée. En tant que membre de la NNSC (Neutral Nations Supervisory Commission), la Suisse contribue à la mise en œuvre du traité d'armistice de 1953 dans la zone démilitarisée. La Suisse est prête à soutenir tous les efforts déployés pour apaiser les tensions et pour établir la paix, a affirmé Johann Schneider-Ammann.

La Corée du Sud se montre très préoccupée et a souligné la nécessité de respecter les sanctions imposées par l'ONU à la Corée du Nord.

Cap sur Oulan-Bator

Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), a également pris part aux discussions officielles. Johann Schneider-Ammann ouvrira jeudi le 3e symposium suisse-coréen des sciences de la vie, conjointement avec le ministre coréen de la santé.

La dernière étape du voyage en Asie du président de la Confédération sera Oulan-Bator, capitale mongole, où se tiendra vendredi et samedi le 11e Dialogue Asie-Europe (Asia-Europe Meeting, ASEM). La Suisse participe depuis 2012 à cette plate-forme. L'ASEM, qui compte un total de 53 membres, organise une réunion tous les deux ans, alternativement en Europe et en Asie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.