La Bourse suisse termine dans le rouge, dans l'attente de la Fed

La Bourse suisse termine dans le rouge, dans l'attente de la Fed

Photo: Keystone

La Bourse suisse a terminé dans le rouge mercredi, après avoir progressé de 0,46% la veille. L'indice Swiss Market Index (SMI) a perdu 0,65%, clôturant à 8906,69 points. Le SLI a perdu 0,77% à 1334,20 points et le SPI 0,65% à 9048,20 points.

Après la reprise technique de mardi, la plupart des acheteurs sont restés sur la touche, dans l'attente notamment des décisions de la Fed. Durant la seconde partie de la séance, la pression s'est quelque peu accrue. Par ailleurs, la grande échéance Eurex de vendredi a déjà commencé à jeter son ombre sur le marché.

La Grèce a continué de peser sur les marchés. Les espoirs d'un rapide compromis ont encore reflué. Selon des membres influents des autorités européennes, la réunion de l'Eurogroupe, jeudi, ne devrait pas déboucher sur des résultats concrets.

Pour ce qui et de la Fed, dont le comité monétaire FOMC devait achever mercredi en début de soirée sa traditionnelle séance de deux jours. On s'attendait à ce que sa patronne Janet Yellen prépare lentement les marchés à une hausse de taux directeur lors de la conférence de presse qui devait suivre la réunion.

En Suisse, la BNS présentera son appréciation trimestrielle de la politique monétaire. Là non plus on ne prévoit pas de changement, mais plutôt des interventions verbales.

Front clairsemé

Le front des nouvelles en provenance d'entreprises du SMI/SLI est resté clairsemé. Aryzta s'est signalé avec un repli de 2,3% à 49,91 francs après que Berenberg a réduit la recommandation à 'hold' de 'buy' et l'objectif de cours à 57 de 78 francs.

Julius Baer (-2,1%), Lonza (-1,8%) et le bon Schindler (-1,4%) ont nettement fléchi aussi. Julius Baer a retenu l'attention après un commentaire d'analyste. Andreas Venditti, de Vontobel, a contredit les rumeurs récurrentes de rachat de la banque privée zurichoise. Il n'y croit pas, estimant au contraire que c'est Julius Baer qui va faire des acquisitions.

UBS a perdu 1,4%. La grande banque est concernée par une enquête des autorités sud-coréennes sur le scandale des manipulations des cours des devises.

Les trois poids lourds défensifs n'ont pas échappé à la tendance générale. Roche a abandonné 0,7%, Novartis 0,4% et Nestlé 0,6% à 69 francs. Le Financial Times a publié un article selon lequel Nestlé veut réduire son effectif en Afrique équatoriale de 15%.

Sika parmi les gagnants

Les gagnants sont Sika et Galenica (chacun +0,3%) ainsi que Swisscom (+0,1%). Une décision du Tribunal fédéral administratif dans le dossier Sika-Saint-Gobain n'a pas eu d'effet sur le cours de l'action.

Sur le marché élargi, Ascom a progressé de 0,9% après une interview du directeur Fritz Mumenthaler qui a déclaré à awp voir le plus gros potentiel de croissance dans le secteur de la santé.

Gurit (+3,2%) a profité d'achats de suite au lendemain du relèvement des prévisions pour les résultats semestriels. Myriad a gagné 0,9%. La veille, l'entreprise avait annoncé le changement de nom de son programme 'msngr' en 'Versy' avec une adaptation de l'offre.

Helvetia (-0,2%) avait encore profité en début de séance des espoirs de hausse de dividende suscités par une interview du directeur général dans Finanz und Wirtschaft.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.