La Bourse suisse dans le vert

La Bourse suisse dans le vert

Photo: Keystone

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le vert. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses valeurs vedettes, progressait de 0,49% lundi, à la clôture, à 8782,27 points.

Le SMI a fini en hausse de 0,49% à 8782,27 points, avec un plus haut à 8854. Le SLI a progressé de 0,41% à 1293,44 points et le SPI de 0,49% à 8959,26 points. Sur les trente blue chips, 22 ont progressé, sept reculé et Credit Suisse a fini à l'équilibre.

Ignorant des indications préalables négatives en provenance d'outre-mer, le SMI a ouvert à la hausse et a continué d'accentuer ses gains par la suite, jusque dans l'après-midi avec un petit fléchissement sur la fin.

Les courtiers parlent de réaction après le net recul de vendredi. Les poids lourds défensifs Novartis et Nestlé, ont bien soutenu l'indice. Dans un environnement pauvre en informations, Zurich a retenu l'attention, qui a lancé un avertissement sur bénéfice et renoncé à faire une offre de rachat sur son concurrent britannique RSA.

Les optimistes parmi les analystes s'attendent à ce que le SMI renoue et dépasse les 9000 points si le franc devait continuer de faiblir face au billet vert et à l'euro. Les pessimistes en revanche estiment que les marchés vont rester très volatiles ces prochains temps, car la 'devinette' sur le moment que la Réserve fédérale américaine (Fed) choisira pour augmenter son taux directeur va occuper les esprits pendant un moment encore. L'issue des élections en Grèce ne constitue pas un thème de discussion important.

En point de mire durant toute la journée, l'action Zurich Insurance a fini lanterne rouge avec un recul de 2,8%. L'assureur table sur une perte à hauteur du million à trois chiffres au 3e trimestre dans le secteur de l'assurance dommages, à cause de l'explosion survenue mi-août dans le port chinois de Tianjin.

Avec son avertissement sur bénéfice, Zurich a aussi annoncé qu'il renonçait à son projet de lancer une offre de rachat sur son concurrent britannique RSA. Cette décision est saluée par la plupart des analystes, mais le cours de l'action souffre de l'avertissement sur bénéfice. Des analystes ont déjà abaissé l'objectif de cours, ou même réduit la recommandation.

La volatile Transocean (-1,5%) avait déjà chuté vendredi à Wall Street et elle a poursuivi le mouvement à Zurich lundi. D'autres cycliques comme LafargeHolcim (-1,5%), Aryzta (-0,8%) et Richemont (-0,5%) ont également souffert.

Dans le camp des gagnants, on trouve plutôt des valeurs défensives, la pharma Actelion (+2,3%) en tête. Dans un environnement toujours marqué d'incertitudes, les défensives ont été recherchées, ont commenté des courtiers. Cela a ainsi été le cas pour Galenica (+2,3%), Sonova (+1,9%) et Givaudan (+1,1%).

Les deux poids lourds Novartis (+1,0%) et Nestlé (+0,8%) ont bien soutenu l'indice, jouant leur rôle de valeur refuge alors que l'incertitude demeure après la décision, jeudi, de la Fed de ne pas augmenter son taux directeur.

Parmi les cycliques, SGS (+1,5%), Lonza (+1,5%) et Adecco (+1,0%) viennent en tête. Aux financières, Julius Baer a gagné 1,5%, Swiss Re 1,3%.

Sur le marché élargi, Santhera a gagné 6,7% et Temenos 4,1% en tête des gagnants. Datacolor (+6,6%) et Comet (+5,4%) ont aussi nettement progressé. Dans le camp des perdants, Gottex a chuté de 7,5%. Charles Vögele a perdu 6,1% et Carlo Gavazzi 4,8%, sans information spécifique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.