L'initiative sur la gare de Genève adoptée par les députés

L'initiative sur la gare de Genève adoptée par les députés

Photo: Keystone

A Genève, le Grand Conseil a adopté à la quasi-unanimité l'initiative populaire 'Pour une extension souterraine de la gare'. Lancé par les opposants à un agrandissement en surface, le texte prend ainsi force. Il avait recueilli plus de 16'000 signatures en onze semaines.

Accepté par 83 oui, 3 non et 6 abstentions, le texte inscrit dans la loi le principe de la construction de deux voies ferroviaires supplémentaires en sous-sol. Cette solution a l'avantage de permettre les extensions ultérieures qui seront nécessaires dès 2050, a rappelé le rapporteur de majorité Pascal Spuhler, du MCG.

De tous bords, les députés ont salué le travail des initiants, le Collectif 500. Alors que les CFF étaient très avancés dans le projet d'agrandissement en surface, ils se sont opposés à la destruction de 375 logements bon marché que ce projet impliquait. Ils sont surtout venus avec de multiples propositions.

La solution d'une extension souterraine a été reconnue comme étant la meilleure par le canton, la Ville de Genève, les CFF, l'Office fédéral des transports et l'ensemble des partis. Grâce à elle, le RER genevois, le CEVA, pourra être cadencé à quinze minutes.

Des voix divergentes

L'unanimité des députés s'explique aussi par le soutien de 76% des Genevois au programme de financement et d'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF), en votation en 2014. Ce fonds alloue 790 millions de francs pour l'agrandissement de la gare. La Ville de Genève devrait verser 100 millions et le canton le solde, tout en espérant être remboursés à terme par la Confédération.

Quelques voix divergentes sont venues du PLR. 'On parle de 1,2 milliard, plus ou moins 50%. Aucun rapport de la Ville et du canton ne permet de connaître le coût final', a relevé Benoît Genecand. Ce rapport viendra d'ici à l'été, selon le magistrat Luc Barthassat, en charge des Transports. Et d'assurer que le Conseil d'Etat aura un regard attentif aux coûts. Les travaux devraient commencer en 2025.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.