L'industrie horlogère suisse se montre plus pessimiste (étude)

L'industrie horlogère suisse se montre plus pessimiste (étude)

Photo: Keystone

Les perspectives économiques de l'industrie horlogère suisse se détériorent. La branche s'inquiète toujours plus de la vigueur du franc, de l'affaiblissement de la demande provenant de pays comme la Chine et de l'arrivée des smartwatches, selon une étude.

Plus de 40% des cadres supérieurs du secteur horloger se montrent pessimistes quant aux perspectives économiques du secteur, selon une enquête de Deloitte publiée mardi. Ce résultat est le pire enregistré depuis le lancement de l'étude en 2012, relève le cabinet de conseil dans son communiqué.

Les horlogers les plus pessimistes pensent que la baisse des ventes enregistrée au premier semestre se poursuivra les douze prochains mois. Seuls 14% des 51 cadres sondés se montrent optimistes, c'est beaucoup moins que l'année passée.

Seuil critique

Pour 69% des cadres supérieurs du secteur, la force du franc représente un risque important. Ils n'étaient que 50% un an plus tôt. En réponse à l'appréciation de la devise helvétique, plus de la moitié des sondés envisagent de réduire leurs coûts. De nombreuses entreprises ont en outre renégocié leurs prix.

L'augmentation des prix a surtout été répercutée dans le segment haut de gamme, relève Jules Boudrand, coauteur de l'étude, cité dans le communiqué. Grâce à cette stratégie, le secteur horloger suisse a mieux surmonté les difficultés liées au franc fort que la plupart des secteurs d'exportation. Mais un seuil critique a été atteint dans les segments milieu et bas de gamme, selon l'expert.

L'affaiblissement de la demande étrangère, en particulier à Hong Kong et en Chine, est également l'une des préoccupations majeures des cadres de l'horlogerie. Un peu plus d'un tiers des sondés prévoit un déclin de la demande en montres suisses dans l'empire du Milieu. Seul un quart fait preuve d'optimisme.

Potentiel indien

En revanche, les Etats-Unis devraient offrir des perspectives d'expansion intéressantes, selon l'étude. Quelque 91% des cadres supérieurs de l’horlogerie anticipent une croissance positive, alors qu’ils n’étaient que 75% à partager cet avis en 2014. L'Inde, en raison de sa croissance démographique et l'augmentation des richesses, est perçue comme le marché émergent avec le plus grand potentiel.

Les ventes aux touristes étrangers en Europe, qui représentent un circuit d'exportation supplémentaire, devraient pour leur part progresser fortement. Les ventes aux touristes en Suisse, qui ne sont pas officiellement mesurées par la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH), constitueraient jusqu’à 5% du marché mondial. Mais elles restent affectées par la force du franc.

La concurrence des smartwatches est aussi l'un des défis majeurs évoqués par les personnes interrogées. Un sondé sur quatre pense qu'elle représente une menace significative. D'ailleurs, cette part d'inquiets est en augmentation: elle n'était que d'un sur dix il y a un an.

Attrait des montres connectées

Une enquête en ligne aditionnelle de Deloitte portant sur l'utilisation des smartwatches par les consommateurs chinois, français, italiens, japonais, suisses et américains, montre que le pourcentage des personnes souhaitant acheter une montre connectée est plus élevé que celui des amateurs de montre-bracelet classique.

La volonté et la capacité des marques suisses à offrir des montres connectées, conçues selon les standards de qualité suisses et équipées de piles à longue durée de vie, pourrait être une stratégie payante, selon Karine Szegedi, coauteur de l'étude. Le marché en est encore à ses débuts et les entreprises possèdent encore des opportunités pour proposer des alternatives, remarque-t-elle.

Et même si certains analystes ont revu à la baisse leurs prévisions sur l’Apple Watch pour 2015, les smartwatches occupent une part de marché croissante dans le secteur de l’horlogerie bas de gamme. Raison pour laquelle l'industrie horlogère suisse devrait se focaliser sur les montres de luxe, de l'avis des auteurs de l'étude.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.