L'année 2014 a été exceptionnellement bonne pour l'agriculture

L'année 2014 a été exceptionnellement bonne pour l'agriculture

Photo: Keystone

L'année 2014 a été exceptionnellement bonne pour l'agriculture suisse, confirme le nouveau rapport agricole. Alors que le revenu devrait baisser cette année, le secteur doit mieux apprivoiser la volatilité, estime l'Office fédéral de l'agriculture.

Les résultats économiques des exploitations agricoles ont été meilleurs l'an passé à grâce à de bonnes recettes commerciales. Le revenu du secteur s'est inscrit a environ 3,2 milliards de francs, bien plus que la moyenne sur dix ans de 2,89 milliards.

Selon les estimations de l'Office fédéral de la statistique, le revenu devrait retomber sous cette moyenne en 2015. 'Il faut reconnaître que c'est une grande différence, elle peut faire mal et décevoir, mais dans le contexte actuel, cela n'a rien d'exceptionnel', a estimé le directeur de l'OFAG Bernard Lehmann.

Devant les difficultés actuelles, certains en appellent à un système d'assurances comme ce qui existe aux Etats-Unis. Un système privé serait possible, mais on oublie de dire qu'outre-Atlantique, les autorités le subventionnent en échange d'une réduction drastique des paiements directs, a observé M.Lehmann. Selon lui, les agriculteurs doivent s'habituer à mieux gérer la volatilité.

Il est impossible de se soustraire à la dépendance des marchés étrangers, mais les agriculteurs peuvent influer sur les coûts. Alors que le prix du lait a dépassé son niveau le plus bas au cours de cette année, une partie des exploitations arrivent à rester rentables, s'est réjoui le directeur. La taille des exploitations, le système de garde mais aussi les choix d'investissement des agriculteurs jouent un rôle.

Toujours moins de fermes

La Suisse comptait l'an passé près de 54'000 exploitations, soit 2,1% de moins sur un an. Elles ont géré une surface agricole utile de 1,05 million d'hectares. Depuis le début du millénaire, près de 17'000 fermes ont disparu au rythme de 1,9% par an.

Le nombre d'éleveurs est en recul depuis des décennies. Mais les effectifs d'animaux de rente ont évolué de manière contrastée en 2014. Alors que le nombre de bovins se tassait légèrement à 1,6 millions d'animaux, le fléchissement régulier des porcs a fait place à une remontée à 1,5 million de bêtes. Le nombre de volailles a poursuivi sa progression à 10,6 millions.

Le revenu agricole par exploitation a augmenté l'an dernier de 10% pour s'inscrire à 67'800 francs. Le revenu non agricole a atteint 26'300 francs, en légère baisse par rapport à l'année précédente.

Le rapport agricole paraît pour la première fois sous forme de site internet. Il peut être consulté sur www.rapportagricole.ch.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.