L'USS réclame une meilleure protection pour les travailleurs âgés

L'USS réclame une meilleure protection pour les travailleurs âgés

Photo: Keystone

L'Union syndicale suisse (USS) exige des mesures pour les travailleurs âgés. Selon le syndicat, ils devraient bénéficier d'une protection spéciale contre le licenciement et d'une meilleure couverture sociale en cas de chômage, comme le droit à une rente du 2e pilier.

'La situation des travailleurs âgés s'est considérablement dégradée en Suisse ces dix à vingt dernières années', a relevé devant les médias à Berne le président de l'USS Paul Rechsteiner. Certaines entreprises ne pensent qu'aux rendements à court terme et les salariés âgés se font systématiquement éjecter.

La catégorie d'âge des 50 à 59 ans est la seule à avoir massivement approuvé l'initiative de l'UDC contre l'immigration le 9 février, a rappelé la vice-présidente de l'USS Vania Alleva. Ce comportement électoral n'est pas un hasard, mais doit être interprété comme un signal d'alarme.

La proportion d'actifs licenciés ou au chômage ne cesse d'augmenter, a-t-elle ajouté. Pis, le chômage des 55 à 64 ans est à un niveau historique, d'après Daniel Lampart, premier secrétaire et économiste en chef de l'USS.

Si l'on prend en compte tous les demandeurs d'emploi, y compris les personnes handicapées et les personnes en (pré) retraite désirant travailler, 'ce taux de chômage est même plus élevé en Suisse que la moyenne de l'Organisation de coopération et de développement économiques' (OCDE), a-t-il souligné.

Renforcer leurs droits

Pour mettre un terme à cette situation, l'USS réclame que la protection contre le licenciement soit introduite dans le code des obligations. Comme cela avait été fait il y a quelques années pour protéger les femmes enceintes contre le licenciement et pour les premières semaines après l'accouchement, a illustré Paul Rechsteiner, également conseiller national (PS/SG).

Autre amélioration exigée: que les travailleurs âgés ne perdent pas leur droit à une rente du 2e pilier s'ils tombent au chômage juste avant leur retraite. D'après Paul Rechsteiner, 'les services sociaux contraignent souvent les personnes en fin de droit de retirer leur avoir de libre passage et de perdre ainsi une partie de leur couverture sociale une fois à la retraite'.

Ils sont aussi toujours moins nombreux à pouvoir bénéficier d'une retraite anticipée ou de l'AI. C'est pourquoi, une fois licenciés, ils touchent l'assurance-chômage avec le risque de se retrouver en fin de droit.

Pour ces personnes, la Confédération pourrait par exemple introduire une rente-pont, à l'instar du canton de Vaud. Pour le canton, 'cela ne représente que 0,06% de la masse salariale', a fait valoir Daniel Lampart, 'c'est très peu'.

Jeunes privilégiés

Un autre problème dénoncé par le syndicat est celui de la discrimination dans le recrutement. Les personnes qui perdent leur emploi à 55 ou plus, dans certaines branches même déjà dès 50 ans, ont de grandes difficultés à en retrouver un. 'Souvent des offres d'emploi ne cherchent que des jeunes, même si l'activité concernée ne l'exige pas', a constaté son président.

Une tendance plus criante encore selon les branches: dans les boulangeries, l'horticulture ou encore l'hôtellerie et la coiffure ou la mode par exemple, les entreprises n'engagent que peu de travailleurs âgés.

Or 'les entreprises doivent investir dans ces personnes et comprendre que leur expérience est un atout', a argumenté la coprésidente d'Unia Vania Alleva.

Fonds de solidarité

Pour les soutenir, l'USS propose la mise en place de fonds de solidarité pour la formation initiale et continue, ainsi que des mesures d'encouragement, le tout financé par les entreprises.

Le modèle serait celui des fonds cantonaux pour la formation professionnelle, comme à Zurich, auxquels doivent cotiser les entreprises qui ne forment pas d'apprentis et n'appartiennent pas à un fonds de branche, a expliqué Daniel Lampart.

Et Paul Rechsteiner de conclure: la Suisse a les moyens de remédier à cette situation et de résoudre ces problèmes. Ce catalogue de mesures est tout à fait réalisable.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.