L'OMC s'attend à un « combat difficile » pour des résultats à Nairobi

Aucun progrès n'a été observé dans les négociations avant la ministérielle de l'OMC prévue en décembre à Nairobi. 'Nous devrons nous battre sérieusement' pour atteindre un résultat et réfléchir à 'notre avenir', a reconnu jeudi le directeur général Roberto Azevedo.

La réunion ministérielle du 15 au 18 décembre sera la première organisée en Afrique. Tout un symbole, selon le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). 'Nous voulons obtenir des succès pour l'Afrique et les pays en développement', a affirmé à Genève devant la presse M. Azevedo. Il espère notamment des progrès sur le paquet pour les pays les moins avancés (PMA).

Mais aucune avancée n'est garantie, notamment sur les subventions aux exportations agricoles ou la sécurité alimentaire. Des divisions importantes restent à combler. Les facilitateurs doivent présenter vendredi un texte consolidé sur la base des nombreuses suggestions faites par les pays.

Au-delà des thématiques, la question de la poursuite des négociations sur le cycle de Doha devra être réglée par les Etats membres. Les fronts sont opposés.

Mais 'il y a un consensus pour dire que ce qui a été négocié à Doha ne peut pas être remis en cause', souligne M. Azevedo. Il souhaite que 'la capacité de négociation de l'OMC et sa contribution au commerce mondial' soient préservées, mais les pays décideront.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.