L'OMC révise sa prévision de croissance à la baisse

L'OMC révise sa prévision de croissance à la baisse

Photo: Keystone

L'OMC a révisé mercredi sa prévision de croissance du commerce mondial à la baisse. Il augmentera cette année de 2,8% seulement, alors qu'en avril l'organisation avait prévu un taux de 3,3%.

L'estimation du mois d'avril était déjà en baisse par rapport au chiffre de 4% avancé il y a un an. Pour 2016, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) prévoit une reprise, à 3,9% (contre une prévision de 4% il y a six mois).

L'an dernier, le commerce mondial avait augmenté de 2,8%. Cette performance en net recul par rapport aux années d'avant la crise de 2008 (en moyenne 6%) s'explique par plusieurs facteurs, selon l'OMC.

Elle cite la baisse de la demande pour les importations en Chine, au Brésil et dans d'autres pays émergents, la chute des prix du pétrole et d'autres matières premières et les fluctuations importantes des taux de change.

La volatilité dans les marchés financiers, l'incertitude liée à la politique monétaire des Etats-Unis et des données économiques mitigées ont assombri récemment les perspectives des échanges commerciaux, indique encore l'OMC. Elle mentionne aussi des coûts imprévus de la crise migratoire en Europe.

Les pays développés font mieux

Les exportations des pays développés devraient croître davantage que celles des pays en développement, un renversement de tendance. L'OMC prévoit une croissance de 3% cette année et de 3,9% l'an prochain des exportations des pays industrialisés et seulement de 2,4% et 3,8% respectivement pour les pays en développement.

Elle table pour 2015 sur une croissance des exportations de 4,4% en Amérique du Nord, de 3,1% en Asie, de 2,8% en Europe, de 0,5% en Amérique latine.

Les importations des pays développés devraient croître de 3,1% cette année, celles des pays en développement de 2,5%. La croissance des importations sera la plus forte en Amérique du Nord (6,4%), devant l'Europe (3,2%), l'Asie (2,6%) avec une chute brutale des importations de 5,6% en Amérique latine et une baisse de 1,5% dans les autres régions (Afrique, Moyen-orient, Communauté des Etats indépendants).

Les économistes de l'OMC ont surtout dû revoir leurs prévisions à la baisse en Asie. La croissance des exportations pour 2015 est évaluée à 3,1%, contre 5% prévu en avril. La crise au Brésil explique le plongeon du sous-continent.

Risques baissiers

Les risques sont clairement baissiers, affirme l'OMC. Une reprise plus faible des importations des pays émergents pourrait coûter encore 0,5% de croissance du commerce mondial cette année.

Au cours du premier semestre de l'année, la croissance du commerce mondial n'a progressé que de 2,3%. Après une longue période de stagnation, la croissance des exportations européennes a atteint 2,7%, devant l'Amérique du Nord (2,1%), l'Asie (0,6%), l'Amérique latine (0,4%) et les autres régions (-1%, dont l'Afrique, la Russie et le Moyen-orient).

Si ces prévisions se confirment, 2015 sera la quatrième année consécutive dans laquelle la croissance des échanges ne dépassera pas les 3%, pratiquement au même niveau que la croissance du PNB. Dans les années 90 et le début des années 2000, le commerce mondial évoluait deux fois plus vite que la croissance du PNB.

Ouvrant le Forum public de l'organisation, prévu jusqu'à vendredi à Genève, son directeur général Roberto Azevedo a exhorté les gouvernements 'à placer le commerce mondial sur une trajectoire plus robuste en prenant une série d'initiatives'. Il leur a demandé en particulier d'adopter des décisions concrètes à la conférence ministérielle de Nairobi en décembre.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.