L'Inde s'engage à verser un milliard de dollars d'aide au Népal

Quelque 4,4 milliards de dollars promis pour reconstruire le Népal

Photo: Keystone

Les donateurs internationaux, Inde et Chine en tête, ont promis jeudi d'octroyer 4,4 milliards de dollars pour la reconstruction du Népal après les séismes du printemps. Le gouvernement de Katmandou a de son côté promis une 'tolérance zéro' envers la corruption.

Le Népal estime avoir besoin de 6,7 milliards de dollars pour se rétablir après le séisme qui a tué plus de 8800 personnes, détruit un demi-million de logements et jeté à la rue des milliers d'habitants manquant d'eau et de nourriture.

L'appel aux dons a été 'un grand succès', récoltant 2,2 milliards de dollards de prêts et 2,2 milliards de dons, a commenté jeudi le ministre des Finances népalais, Ram Sharan Mahat, à l'issue de la réunion des donateurs.

Un milliard de l'Inde

Par la voix de sa ministre des affaires étrangères Sushma Swaraj, l'Inde a promis un milliard de dollars pour la reconstruction, dont un quart sous forme d'aide. Elle n'a pas donné de détail pour le reste.

Son voisin et rival chinois s'est pour sa part engagé à fournir une assistance représentant trois milliards de yuans (483 millions de dollars). Les deux puissances asiatiques se sont historiquement livré à une lutte d'influence au Népal et tous deux se sont fortement impliqués dans l'assistance aux victimes après le séisme.

La Banque mondiale avait promis dès mardi 500 millions de dollars tandis que la Banque Asiatique de développement (BAD) s'est engagée à hauteur de 600 millions, le Japon 260 millions, les Etats-Unis 130 et l'Union européenne 100. Ces engagements portent à trois milliards de dollars l'aide promise au Népal.

La Suisse était également représentée à Katmandou. Immédiatement après le séisme, la Suisse avait débloqué cinq millions de francs pour l'aide d'urgence. Berne a également prévu d'engager 25 millions de francs jusqu'à la fin 2017 pour la reconstruction, un montant qui pourrait encore être revu à la hausse si nécessaire, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Tolérance zéro

Le gouvernement veut centraliser toute l'aide dans un nouvel organisme public pour coordonner la reconstruction, mais certains donateurs internationaux s'inquiètent de voir les fonds mal utilisés en raison d'une bureaucratie envahissante et d'un manque d'organisation.

Le Premier ministre Sushil Koirala a exhorté les donateurs réunis à Katmandou à 'travailler avec nous, le gouvernement du Népal' tout en promettant une 'tolérance zéro contre la corruption'. 'En toute bonne foi, je vous assure que nous mettrons tout en oeuvre pour que l'aide atteigne ses bénéficiaires car nous sommes redevables devant nos citoyens', a-t-il dit en ouverture de cette conférence.

Une personne sur dix sans toit

Le Népal, l'un des pays les plus pauvres du monde, a un besoin urgent d'aide pour reconstruire les logements, les écoles et hôpitaux détruits ou endommagés par le séisme du 25 avril et la puissante réplique du 12 mai. Une personne sur dix se retrouve sans toit depuis le séisme.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.