Kudelski établit un second siège aux Etats-Unis

Kudelski établit un second siège aux Etats-Unis

Photo: Keystone

Kudelski va établir un second siège aux Etats-Unis, à Phoenix. Les opportunités de croissance et la dynamique en matière de cybersécurité ont poussé le groupe vaudois à se rapprocher du marché nord-américain.

Ce second siège permettra également à Kudelski de réduire l'impact du franc fort, par un déplacement progressif du centre de gravité et en établissant dès 2017 ses comptes en dollars. 'Ces changements doivent nous permettre d'être moins sensibles aux fluctuations des taux de change', précise le directeur général et président du groupe André Kudelski, contacté par l'ats.

Le siège historique de Cheseaux-sur-Lausanne (VD) a permis de générer une part importante des affaires de Kudelski jusqu'en 2010. Mais la situation est aujourd'hui en pleine évolution et plusieurs défis sont apparus depuis 2011, souligne le groupe. Le spécialiste vaudois de la sécurisation des contenus numériques et interactifs veut profiter des nouvelles opportunités qui se présentent en dehors de l'Europe.

Faible dynamique suisse

La faible dynamique commerciale en Europe et en Suisse en matière de cybersécurité et la raréfaction des métiers de base du groupe dans les nouvelles technologies ont incité Kudelski à traverser l'Atlantique. Le franc fort et le manque de prévisibilité sur le long terme des résultats futurs sont également mis en cause.

'A Phoenix, nous nous trouvons à seulement deux heures d'avion de San Francisco, de Los Angeles, de Denver ou de Dallas. C'est un lieu stratégique dans le domaine de la cybersécurité', explique André Kudelski. En Arizona, la société vaudoise s'établira non loin du deuxième plus grand site du géant américain des puces informatiques Intel.

Le siège américain abritera d'importantes fonctions de direction et de support. Cheseaux restera le siège social mondial de Kudelski et renforcera son rôle de centre d'excellence en matière de technologies de sécurité. 'Les deux sites seront complémentaires, poursuit-il. Ils font partie d'un long processus assez complexe qui s'étalera sur deux à trois ans.'

Emplois conservés

Les emplois de Cheseaux rattachés à l'expertise dans le domaine de la sécurité resteront donc durablement dans le village vaudois. En revanche, 'une quinzaine de collaborateurs', selon André Kudelski, notamment les postes de management de la finance et du juridique, seront invités à s'établir à Phoenix. Les transferts internes seront favorisés.

A terme, plus d'une centaine d'emplois seront créés à Phoenix. L'ouverture du nouveau siège est prévue pour début octobre, même si le travail sur place a déjà débuté.

En début d'année, Kudelski annonçait avoir dépassé toutes les attentes des analystes en 2015. Le bénéfice net du groupe vaudois a bondi de 47,7% sur un an à 49,3 millions de francs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.