Julius Baer: bénéfice en hausse de 96%, 200 postes biffés

Julius Baer: bénéfice en hausse de 96%, 200 postes biffés

Photo: Keystone

Julius Baer a enregistré un bénéfice net (IFRS) en hausse de 96% sur un an à 367 millions de francs en 2014. En raison du renforcement du franc, la banque privée zurichoise annonce un programme de réduction des coûts à hauteur de 100 millions de francs. L'établissement va ainsi biffer quelque 200 postes, principalement en Suisse.

La réduction de postes se fera par le biais des fluctuations naturelles, mais aussi par la suppression de personnel, précise lundi Julius Baer dans un communiqué.

Elles devraient intervenir principalement en Suisse, selon le directeur financier (CFO) de la banque, Dieter Enkelmann. La restructuration passera dans la mesure du possible par le non-remplacement d'employés.

Licenciements inévitables

Des licenciements seront toutefois inévitables, a précisé Dieter Enkelmann en conférence téléphonique. Ce programme vise à contrer les effets du franc fort, suite à l'abandon du taux plancher. Les effectifs du groupe s'élèvent à 5247 postes en équivalent plein temps (EPT).

Julius Baer ne compte pas pour l'instant introduire de taux négatifs pour les gros clients, comme l'on fait certaines autres banques suisses.

Le directeur général Boris Collardi n'exclut pas des mesures supplémentaires dans le cadre du programme de restructuration. Le renchérissement du franc ne comporte pas uniquement des effets négatifs, selon le CEO qui perçoit des opportunités intéressantes d'acquisition pour l'année en cours.

Consolidation du secteur

Boris Collardi prévoit la poursuite de la consolidation du secteur bancaire suisse. La plupart des établissements supportent le poids de leurs charges en francs, analyse-t-il.

Selon lui, le litige fiscal avec les Etats-Unis devrait arriver à son terme en 2015. Il estime que les banques se trouvant en catégorie 1, comme Julius Baer, et en catégorie 2 seront à même de trouver un arrangement avec les autorités américaines encore cette année

Côté résultats, les fonds sous gestion ont augmenté de 14% à 291 milliards de francs. Le bénéfice net ajusté, qui illustre la performance opérationnelle sous-jacente, ressort lui en hausse de 22% à 586 millions de francs. Au niveau des revenus, le produit d'exploitation a crû de 16% à 2,55 milliards.

L'intégration des activités de gestion de fortune hors Amériques et Japon de Merill Lynch est par ailleurs entièrement terminée et les objectifs de restructuration pour 2014 ont été atteints, précise Julius Baer. Le conseil d'administration va proposer le versement d'un dividende de 1 franc par action, contre 60 centimes un an auparavant, lors de la prochaine assemblée générale le 15 avril.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.