Juillet et août ont sauvé la saison des baignades

Juillet et août ont sauvé la saison des baignades

Photo: Keystone

Certaines piscines en plein air jouent les prolongations et profitent encore des derniers beaux jours de l'été. La majorité d'entre elles ont pu profiter des mois de juillet, d'août et de septembre pour rattraper un début de saison maussade.

Le début de saison a été catastrophique pour Bellerive, la piscine lausannoise du bord du lac. Mais elle a été bonne dans son ensemble, a dit à l'ats Christian Barascud, gérant des piscines lausannoises. Même constat à Montchoisi, où la saison a même été 'un peu mieux que normal'.

Le beau temps des mois de juillet et d'août a réussi à inverser la tendance du mois de juin. 'Au niveau des recettes: on a limité les pertes', souffle le gérant.

A Fribourg, la saison a été en demi-teinte, a révélé Pierre Gisler, chef du service des sports de la commune de Fribourg, au quotidien La Liberté. Les pluies incessantes ont tenu éloignés les baigneurs en mai et en juin.

Durant la première quinzaine d'août, de nombreuses familles étaient en vacances. Cependant, les entrées ont été plus nombreuses à la fin du mois et jusqu'à la fermeture en septembre.

Ruée en août

C'est aussi ce qu'a constaté Patrick Müller, responsable des piscines au service des sports de la ville de Zurich. Durant la meilleure semaine d'août, 250'000 visiteurs se sont précipités sur les 14 piscines ouvertes municipales. Sur l'ensemble de la saison, 1,568 million de baigneurs en ont profité.

Le long de l'Aar à Berne, le Marzili a accueilli plus de 300'000 visiteurs, contre 550'000 en 2015 et 200'000 en 2014. Les mois de juillet et d'août sont les plus importants en terme d'entrées, 'et le mois d'août a été excellent', selon Christian Bigler, directeur de service des sports de Berne.

En regardant 20 à 30 ans en arrière, 2016 a été un été au-dessus de la moyenne concernant le nombre de visiteurs, précise M. Bigler. La plupart des piscines de plein air resteront ouvertes jusqu'au 25 septembre.

Après la pluie...

'Même en cas de mauvais printemps, il n'y a pas de raison de paniquer. Par chance le mois d'août a été sensationnel au niveau de la météo', poursuit M. Müller. En 2013, le mois de juin avait également été maussade, mais la saison avait été super, au contraire de 2014. Les baigneurs avaient alors profité des bassins surtout en début de saison; le bilan final avait été plutôt mauvais.

Aucune science ne peut prédire autant à l'avance le temps qu'il fera. L'été peut être très chaud en Suisse, tout comme il peut être froid et pluvieux.

Au moins 39 noyades

Jusqu'à la fin du mois de juillet, 29 personnes s'étaient noyées dans les lacs et les fleuves suisses. Parmi elles, deux enfants et trois plongeurs. Deux autres personnes se sont noyées dans des piscines. Depuis lors, au moins huit autres personnes ont perdu la vie dans les eaux suisses, selon un décompte de l'ats.

Le bilan définitif des accidents de baignade sera présenté à la fin du mois de septembre par la société suisse de sauvetage (SSS). 'Nous vérifions encore nos statistiques', a dit à l'ats son porte-parole Philipp Binaghi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.