Journalistes tués en Virginie: le tireur est mort

Journalistes tués en Virginie: le tireur est mort

Photo: Keystone

Un homme a froidement abattu mercredi deux journalistes qui faisaient un direct pour une chaîne de télévision locale en Virginie, aux Etats-Unis. Pris en chasse par la police, il s'est tiré une balle et a succombé à ses blessures.

'Le suspect dans cette fusillade est mort à l'hôpital de Fairfax Inova dans le nord de la Virginie', a déclaré le shérif du comté de Franklin (est), Bill Overton, lors d'une conférence de presse.

En fuite pendant toute la matinée, l'homme de 41 ans a finalement été repéré au volant d'un véhicule par un agent. Il a 'refusé de s'arrêter et a accéléré pour échapper à l'agent', a expliqué le sergent Rick Garletz, de la police de l'Etat de Virginie, lors de la même conférence de presse.

'Ce n'est qu'une minute ou deux plus tard que la (Chevrolet) Sonic est sortie de la route. Lorsque l'agent (Pam) Neff s'est approchée du véhicule, elle a découvert Flanagan qui souffrait d'une blessure par balle qu'il s'était lui-même infligée'. Transporté à l'hôpital, 'il est mort à environ 13h30 aujourd'hui' (19h30 en Suisse), a précisé ce dernier.

Interviewée blessée

La reporter Alison Parker, 24 ans, et le caméraman Adam Ward, 27 ans, de la chaîne WDBJ7, ont été abattus alors qu'ils interviewaient une femme sur le balcon d'un immeuble, au bord d'un lac non loin de Roanoke en Virginie, à environ 385 kilomètres de la capitale Washington.

Les deux journalistes, originaires de la région, 'sont morts sur les lieux' de la fusillade, a expliqué Bill Overton. La personne qu'ils interviewaient pour un sujet sur le tourisme, Vicki Gardner, a été blessée au cours de la fusillade.

Hospitalisée, elle se trouvait mercredi dans un état stable, ses blessures 'ne menaçant pas sa vie', a indiqué Bill Overton. Le bureau du shérif avait reçu un appel à 06h43 alertant de coup de feu dans un immeuble près d'un lac où tournaient les reporters, selon la police.

Vidéos sur internet

Le meurtrier a non seulement commis son crime en direct, mais a aussi filmé lui-même la scène dont il a diffusé des vidéos sur internet. Sur son compte Twitter, il accuse Alison Parker d'avoir 'tenu des propos racistes'. Il indique aussi avoir 'filmé la fusillade, allez voir sur Facebook'.

Sur sa dernière vidéo, on peut le voir brandir un pistolet visant la journaliste qui, souriante, est en train d'interviewer une autre femme en veste blanche. Visiblement personne ne remarque l'arme brandie par le tireur: le caméraman lui tourne le dos pour filmer le paysage et la journaliste est absorbée par son interview.

Le tueur abaisse ensuite brièvement sa caméra ou son téléphone portable vers le sol, avant de tirer huit coups de feu en direction de la reporter. Les images montrent clairement la main du tueur vêtu d'une chemise bleue à carreaux, tenant le pistolet. Des images chaotiques s'ensuivent et la vidéo s'arrête.

Le compte Twitter du suspect a été suspendu en milieu journée. Dans une interview à la station de radio de Washington WTOP, le gouverneur de Virginie, Terry McAuliffe, a déclaré que le tireur présumé avait été identifié comme étant un ex- ou actuel employé de la chaîne WDBJ7.

Amoureux

Le directeur général de WDBJ7, Jeffrey Marks, est apparu en direct sur un plateau de la chaîne peu après le drame avec d'autres journalistes de l'équipe. 'Ils faisaient juste leur travail aujourd'hui', a-t-il déclaré. Les deux journalistes tués étaient 'chacun amoureux d'autres membres de l'équipe de WDBJ', selon le patron de la chaîne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.