Jean-Claude Juncker souhaite éviter le Grexit

'Ma volonté, mon souhait, est d'éviter un Grexit', a déclaré le patron de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, dans sa première prise de parole depuis le non grec de dimanche. Le Luxembourgeois s'est exprimé mardi devant le Parlement européen à Strasbourg.

M. Juncker s'est entretenu lundi soir au téléphone avec Alexis Tsipras. Le premier ministre grec a également eu un contact téléphonique avec le président français François Hollande ainsi qu'avec le secrétaire américain au Trésor Jack Lew, a indiqué mardi une source gouvernementale grecque.

L'UE souhaite aider la Grèce et la position commune affichée par les responsables politiques grecs en faveur de nouvelles négociations devraient permettre mardi au sommet de la zone euro d'être plus efficace que les précédentes réunions, a déclaré de son côté le commissaire européen en charge de l'économie numérique, Günther Oettinger.

'Les partis en Grèce ne sont plus en ordre dispersé mais reconnaissent la difficulté de la situation', a poursuivi le commissaire à la radio Deutschlandfunk. 'Je pense donc qu'aujourd'hui, les négociations peuvent être meilleures qu'il y a une semaine.'

Mais à Berlin, le son de cloche est différent: 'Aujourd'hui, nous avons besoin de la chancelière de fer', proclamait mardi en Une le journal allemand Bild, le plus lu d'Europe, farouchement opposé au gouvernement Syriza de gauche radicale en place à Athènes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.