Jean-Claude Biver (LVMH) se lance dans le commerce en ligne

Jean-Claude Biver (LVMH) se lance dans le commerce en ligne

Photo: Keystone

Jean-Claude Biver entend rompre avec une vieille tradition de l'industrie horlogère. Le président du pôle montres du groupe de luxe français LVMH, et de la maison vaudoise Hublot, va lancer ses propres vitrines de vente sur Internet.

'Nous démarrerons au plus tard en 2018-2019', a affirmé jeudi Jean-Claude Biver à l'ats. L'entrepreneur d'origine luxembourgeoise confirme ainsi une information publiée dans l'édition en ligne du journal économique alémanique Handelszeitung.

Les montres TAG Heuer seront les premières proposées en ligne, indique celui qui est aussi directeur général de la maison. Et de préciser que depuis janvier, la manufacture chaux-de-fonnière propose déjà certains modèles sur Internet aux Etats-Unis. D'autres marques devraient suivre.

La Suisse devra patienter encore un peu, soit dans un horizon de trois à cinq ans, selon le chef d'entreprise. D'abord, parce que ce marché ne constitue pas une priorité. Mais surtout parce que le commerce en ligne n'est pas encore bien ancré dans les moeurs helvétiques.

Question de fidélité

Traditionnellement, les maisons horlogères suisses ont misé sur une distribution sélective se fondant sur des contrats d'exclusivité. Le respect de ces contrats rend donc difficile de se lancer dans le commerce en ligne, ce qui explique leur retard pris sur ce front.

Il faut d'abord attendre que les contrats sélectifs et exclusifs arrivent à échéance. Puis, il s'agit aussi de ne pas bousculer les détaillants, partenaires parfois de longue date. 'Notre industrie est très fidèle et conservatrice', souligne Jean-Claude Biver.

La manufacture TAG Heuer travaille déjà à sa future boutique virtuelle. 'Elle sera fidèle à la philosophie de la maison', promet son initiateur.

Le groupe LVMH contrôle en Suisse, outre TAG Heuer, la marque Zenith, au Locle (NE) et Hublot, à Nyon (VD). En fait également partie le joaillier Bulgari, entreprise italienne, mais dont le pôle horloger est basé à Neuchâtel.

Zenith sur mrporter.com

Pour mémoire, Zenith a commencé la vente en ligne de ses garde-temps en octobre dernier sur le site 'mrporter.com'. Cette démarche en a fait 'la première entreprise de montres suisses haut de gamme à proposer ses produits via un revendeur présent uniquement sur internet'.

La société locloise y propose une collection 'exclusive', composée de montres mécaniques. La filiale du groupe LVMH, fondée voici 150 ans, vend des montres dont le prix moyen tourne autour de 8000 francs. La marque est surtout connue pour un de ses calibres, le chronographe automatique El Primero, sorti pour la première fois en 1969.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.