Industrie suisse: le recul de la dynamique enrayé en juin

Industrie suisse: le recul de la dynamique enrayé en juin

Photo: Keystone

L'indice suisse des directeurs d'achats (PMI) a progressé de 0,6 point pour atteindre 50 points en juin, soit exactement le seuil de croissance. Six mois après l'abandon du taux plancher entre franc et euro, le recul de la dynamique dans l'industrie est ainsi enrayé.

'La stabilisation du PMI est probablement attribuable à celle du cours de change', expliquent mercredi Credit Suisse et l'association pour l'achat procure.ch dans leur enquête mensuelle.

En termes pondérés des échanges, le franc s'inscrivait à un niveau inférieur de 10% à son sommet atteint durant le choc de l'appréciation. Cela est entre autres dû aux interventions occasionnelles de la Banque nationale suisse (BNS) sur le marché des changes, indique l'enquête.

L'industrie a également réagi de son côté, notamment par des réductions d'effectifs visant à diminuer les coûts en francs. Le sous-indice 'Emploi' est ainsi resté nettement en deçà du seuil de croissance à 41,6 points. Mais c'est la première fois qu'il repart à la hausse en six mois, précise procure.ch. En mai, il s'est établi à 40,7 points.

Dans un contexte de reprise de l'économie mondiale, tant la production que les carnets de commandes sont restés relativement stables, poursuit l'enquête.

Production en hausse

La production a ainsi augmenté pour le troisième mois consécutif en juin. Le sous-indice correspondant a gagné 3,1 points par rapport à mai pour clôturer à 54,8 points. Le sous-indice 'Carnets de commandes' s'est également maintenu au-dessus du seuil de croissance à 51,1 points, même s'il a clôturé en léger recul de 0,3 point par rapport au mois précédent.

Du côté des prix d'achats, l'indice a poursuivi sa progression pour s'établir à 43,2 points, contre 40,9 en mai. Les prix continuent toutefois à se replier au même rythme qu'en 2011.

'Le recul des prix et les compressions massives de personnel indiquent que le maintien de la compétitivité passe par des réductions de marges et/ou de bénéfices.' Ce qui laisse supposer une période prolongée de vaches maigres, conclut l'enquête.

Depuis l'abandon le 15 janvier dernier par la BNS du taux plancher de 1,20 franc pour un euro, l'indice PMI évolue autour des 48 points. L'indicateur avait atteint en mai 49,4 points, grâce notamment à une solide progression des carnets de commandes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.