Hochdorf affiche un bénéfice net en recul l'an dernier

Hochdorf affiche un bénéfice net en recul l'an dernier

Photo: Keystone

Hochdorf a vu son bénéfice net reculer de près d'un cinquième (-19,3%) en 2015 sur un an à 13 millions de francs. Les entreprises acquises récemment par le groupe alimentaire lucernois n'apportent pas encore pleinement leur pierre à l'édifice des résultats.

L'accroissement du nombre d'entités a en revanche favorisé le chiffre d'affaires, comme annoncé à fin janvier. Celui-ci a ainsi augmenté de 28,6% par rapport à 2014 pour s'inscrire au niveau record de 551,2 millions de francs, a indiqué jeudi le fabricant de produits à base de lait et de céréales établi à Hochdorf (LU).

Sur l'exercice sous revue, les sites de production d'Hochdorf ont traité pas moins de 761 millions de kilogrammes de produits à base de lait (lait, petit lait, beurre, babeurre et crème, notamment), 50,2% de plus qu'en 2014. Les volumes écoulés se sont quant à eux envolés de 144,9% à 244'821 tonnes.

Stagnation opérationnelle

La croissance des revenus et des volumes reflète l'acquisition des sociétés allemandes Uckermärker, à Prenzlau (Brandebourg), et Marbacher, à Marbach (Bade-Wurtemberg). L'évolution s'est cependant révélée inférieure aux attentes de la société, laquelle escomptait un chiffre d'affaires brut entre 580 et 620 millions de francs.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a stagné l'an passé à 20,1 millions de francs, contre 20 millions en 2014. La performance montre néanmoins que les mesures mises en œuvre pour améliorer l'efficacité commencent à porter leurs fruits, constate Hochdorf dans son communiqué.

Toutefois, le groupe répète que les entités acquises ne contribuent pas encore à un accroissement des résultats. Sans l'extension du périmètre, Hochdorf aurait subi une contraction de son chiffre d'affaires, en raison notamment de la faiblesse des prix laitiers, phénomène qui a pesé sur le secteur Dairy Ingredients.

Prévisions prudentes

Le chiffre d'affaires a également été pénalisé par la suppression du cours plancher de l'euro le 15 janvier 2015 et par la réduction délibérée du volume de ventes dans l'usine laitière de Prenzlau, dans le land du Brandebourg.

Le conseil d'administration propose de verser à ses actionnaires un dividende inchangé de 3,70 francs par titre. Concernant l'exercice 2016, la multinationale table sur un chiffre d'affaires compris entre 560 et 600 millions de francs. Quant à la marge EBIT, elle est attendue dans une fourchette se situant entre 3,8 et 4%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.