Hausse du nombre d'heures travaillées en 2014

Hausse du nombre d'heures travaillées en 2014

Photo: Keystone

Le nombre d'heures travaillées dans le cadre professionnel en Suisse s'est établi l'an passé à 7,712 milliards. La progression est de 1,2% par rapport à 2013.

Les heures travaillées ne progressent pas aussi fortement que le nombre d'emplois (+2,0%). Cette différence s'explique par la baisse du nombre moyen de semaines normales d'occupation par emploi (-0,3%) et par une diminution de la durée hebdomadaire effective de travail par emploi (-0,5%), a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). En 2014, près d'un tiers des heures de travail a été réalisé par les étrangers (31,9%) alors qu'ils n'occupent que 29,5% des emplois.

Les femmes réalisent quant à elles 38% des heures travaillées mais occupent 46,5% des emplois. La contribution de ces groupes au volume effectif total de travail s'explique principalement par la représentation proportionnellement plus faible des étrangers, respectivement plus forte des femmes dans les emplois à temps partiel, précise l'étude SVOLTA (Statistique du volume de travail).

Entre 2010 et 2014, le nombre de semaines de vacances a légèrement crû, passant de 5 à 5,1 semaines. Les salariés âgés de 20 à 49 ans disposent de 4,9 semaines de vacances, contre 5,3 semaines pour les 15-19 ans et 5,5 semaines pour les 50-64 ans.

Durant la même période, la durée hebdomadaire effective du travail des salariés à plein temps a diminué de 5 minutes. Elle a atteint 41 heures et 20 minutes l'an dernier.

Ce sont les salariés à plein temps du secteur primaire qui présentent toujours la charge de travail la plus élevée par semaine (durée effective de 45 heures et 8 minutes). Suivent les branches Activités financières et d'assurances (42 heures et 26 minutes), Hébergement et restauration (41 heures et 54 minutes) et Autres activités de services (41 heures et 52 minutes).

Transports: le plus de malades

D'une manière générale, chez les salariés à plein temps, les heures supplémentaires (2,4% en 2014) sont moins élevées que les heures d'absence (3,7%). Les absences pour raison de santé (maladie ou accident) représentent la part la plus importante (75%) du volume annuel d'absences des salariés.

Elles sont suivies des absences liées aux services militaire ou civil et de celles pour raison de congé maternité. Elles s'élèvent à 10% dans ces deux cas. Dans les 5% restants, 1% concerne des réductions de l'horaire de travail et 4% des autres raisons (absences en raison du mauvais temps et pour des raisons personnelles ou familiales).

Le taux d'absence pour raison de santé (maladie ou accident) des salariés à plein temps s'est élevé à 2,8% en 2014. Le taux le plus faible (1,2%) s'observe dans la branche Agriculture, sylviculture et pêche. Celui le plus élevé dans la branche Transports et entreposage (3,8%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.