Fraude à 170 millions: des responsables d'ASE devant les juges

Fraude à 170 millions: des responsables d'ASE devant les juges

Photo: Keystone

Le procès des responsables d'ASE Investment, accusés d'abus de confiance et d'escroquerie, s'est ouvert lundi devant le Tribunal d'arrondissement du Laufenburg (AG). La fraude commise au sein de cette société de gestion de fortune porte sur 170 millions de francs.

Le Ministère public argovien a identifié plus de 2500 clients victimes de cette fraude, dont 639 se sont portés partie civile. L'affaire, complexe, remplit 448 classeurs fédéraux. Le procès est agendé jusqu'à vendredi.

La société de gestion de fortune promettait à ses clients des 'placements très lucratifs' et faisait miroiter un rendement allant jusqu'à 18%. ASE Investment, installée à Frick (AG) mais dont le siège était à Engelberg (OW), proposait notamment des produits dans le commerce de devises.

Le directeur de l'entreprise, âgé de 50 ans, doit répondre d'escroquerie par métier, de gestion déloyale qualifiée, ainsi que de faux dans les titres.

L'acte d'accusation évoque des irrégularités massives: dès 2006, l'accusé principal aurait simulé des gains et dissimulé les pertes. Il aurait ainsi constitué un 'édifice de mensonges' si élaboré qu'il était impossible pour les clients de se rendre compte de l'escroquerie.

En prison depuis 2012

Arrêté en 2012, le quinquagénaire se trouve depuis derrière les barreaux. Il a entamé en 2015 une exécution pénale anticipée.

Quant au président du conseil d'administration, le Ministère public l'accuse de gestion déloyale qualifiée et de gestion fautive. Le dernier accusé est un gérant de fortune d'ASE de 53 ans, complice d'escroquerie par métier.

La Banque cantonale de Bâle (BKB) était la banque dépositaire d'ASE Investment. Cette dernière gérait de manière indépendante les fonds déposés sur des comptes de la BKB. Après avoir constaté des irrégularités dans les comptes, la banque cantonale a déposé une plainte pénale en 2012 contre les organes de la société.

La plus grande partie des 170 millions soutirés aux clients ne pourra pas être récupérée. Seule une petite somme a pu être confisquée.

En 2012, ASE Investment a ouvert une procédure de faillite, qui a finalement été prononcée en 2014, faute d'actifs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.