Fnac Darty affiche un 3e trimestre dopé par l'intégration de Darty

Fnac Darty affiche un 3e trimestre dopé par l'intégration de Darty

Photo: Keystone

Le nouvel ensemble Fnac Darty a réalisé une hausse de 63,1% de ses ventes à 1,4 milliard d'euros (1,5 milliard de francs) au troisième trimestre, dopé par l'intégration de Darty dans les comptes du groupe français. Le chiffre d'affaires enregistré en Suisse a diminué.

'Dans un environnement de consommation plus difficile en France au troisième trimestre, l'activité de Fnac Darty a bien résisté', a estimé le PDG du groupe, Alexandre Bompard, cité dans un communiqué.

Retraité de l'effet de l'intégration de Darty, le chiffre d'affaires pro forma s'inscrit en baisse de 0,9%, dans un contexte de consommation en berne, notamment en France.

Par enseigne, et en pro forma, la Fnac voit ses ventes reculer de 2,3%, à 840 millions d'euros, tandis que Darty enregistre une activité en progression de 0,6%, à 879 millions.

Les deux enseignes ont pâti cet été de la baisse de fréquentation dans certains de leurs magasins de centre-ville, dans un contexte post-attentat peu propice à la consommation, et ont vu certains de leurs marchés, comme la télévision ou le livre, se rétracter.

En France, la Fnac a ainsi vu ses ventes reculer de 2,5% entre juillet et fin septembre, à 597 millions d'euros. Cela marque un net ralentissement par rapport au deuxième trimestre, où l'enseigne avait vu son activité progresser de 1,7%.

Sur les neuf premiers mois de 2016, la tendance reste néanmoins positive, avec des ventes en hausse de 0,2%.

Dans un contexte 'peu propice' au commerce et de baisse chronique des marchés culturels, la Fnac souligne que sa stratégie de diversification de l'offre produit a porté ses fruits, avec une bonne croissance enregistrée sur la téléphonie, ainsi que sur les jeux et jouets, maison et design et sur la papeterie.

Par ailleurs, 'le canal internet a continué à afficher un fort dynamisme, avec une croissance à deux chiffres du volume d'affaires', est-il indiqué.

Recul en Suisse

Sur les autres pays, la Fnac voit ses ventes reculer de 0,5% dans la péninsule ibérique, de 5,6% au Brésil et de 2,7% en Suisse et en Belgique.

L'implantation helvétique a commencé en 2000 à Genève, où la Fnac a installé une deuxième antenne un an après. Elle a ensuite ouvert un magasin à Lausanne en 2002 et un autre à Fribourg en 2003. Puis, le groupe s'est installé en 2015 à Conthey (VS). Un projet à Neuchâtel est en gestation.

L'enseigne Darty a quant à elle vu ses ventes reculer de 1,1% en France sur le troisième trimestre, pénalisée par l'impact des fermetures de magasins intégrés exigées par l'Autorité de la concurrence dans le cadre du rachat par la Fnac. Une fois retraité de cet élément, Darty progresse de 0,4% dans l'hexagone sur la période.

La croissance de l'enseigne a néanmoins ralenti par rapport au début d'année, notamment en raison du recul des ventes de télévisions après un pic de consommation lié au passage à la TNT et à l'Euro de football. Les catégories téléphonie et cuisine ont en revanche enregistré de fortes croissances, de même que le canal internet.

Les ventes de Darty en Belgique et au Pays Bas ressortent en hausse de 7,2%.

Fnac Darty ne donne pas de perspectives pour la fin de l'année, mais se déclare 'prudent sur l'environnement de consommation au quatrième trimestre'. La période des fêtes est cruciale pour le groupe, qui réalise près de 20% de ses ventes annuelles sur le seul mois de décembre.

La Fnac a pris le contrôle opérationnel de Darty fin juillet. 'Le processus d'intégration des deux groupes va se poursuivre au quatrième trimestre. Il permettra de mettre en oeuvre les premières synergies issues du rapprochement', indique le communiqué.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.