Feu de protestation symbolique sur le col du Gothard

Feu de protestation symbolique sur le col du Gothard

Photo: Keystone

Danger d'incendie oblige, un feu de protestation contre le deuxième tunnel au Gothard sur le col n'a été allumé dans la soirée que de manière symbolique. Environ 150 personnes ont pris part à l'événement, a indiqué samedi l'association de l'initiative des Alpes.

Cet engagement montre une nouvelle fois que la protection de l'espace alpin si fragile, tout particulièrement au Gothard, préoccupe les gens, peut-on lire dans leur communiqué. L'opposition au deuxième tunnel routier est grande, précise le texte.

Les participants ont commencé par une randonnée partant d'Hospental (UR) jusqu'au col du Gothard. En début de soirée apéros et prises de parole étaient au menu du programme officiel. Le feu symbolique a été allumé dès la tombée de la nuit.

Les risques d'incendies de forêt étant élevés dans le canton du Tessin, l'Initiative des Alpes a renoncé à allumer le feu de bois traditionnel. Elle a donc mis le feu de manière symbolique, accompagnée par la musique d'Albin Brun et Marc Unternährer.

Depuis 1988 à l'étranger comme en Suisse, les feux dans les montagnes rappellent au souvenir la richesse culturelle de l'espace alpin et mettent en garde contre la destruction d'un écosystème très sensible.

Plus de poids lourds

Selon un sondage diffusé à la mi-juillet par le journal alémanique SonntagsBlick, sur les 1000 personnes interrogées, 70,8% sont favorables au forage d'un deuxième tube tandis que 21,5% s'y opposent. La construction d'une deuxième galerie est soutenue par le Conseil fédéral et la majorité du Parlement fédéral afin de pouvoir assainir le tunnel existant construit en 1980.

Le projet est estimé à 2,8 milliards de francs. Le nouveau tube doit être réalisé en sept ans dès 2020. Ensuite, l'ancien tunnel doit être fermé et assaini. A partir de 2030, les deux galeries seront exploitées chacune sur une voie.

Le PS, les Verts et les Vert'libéraux, ainsi que plus de 50 organisations locales et régionales, ont lancé un référendum contre le projet. Selon Marina Carobbio, conseillère nationale de Lumino/TI et vice-présidente de l'Initiative des Alpes, citée dans le communiqué, un deuxième tunnel attirerait deux fois plus de poids lourds et détériorerait la qualité de la vie de manière dramatique, dans le sud du Tessin notamment.

La votation aura lieu après les élections législatives fédérales d'octobre. Après 1994 (initiative sur la protection des Alpes) et 2004 (contre-projet à l'initiative Avanti), le souverain se prononcera pour la troisième fois sur un deuxième tunnel à travers le Gothard. Jusqu'ici, le 'non' l'a toujours emporté.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.