Fête populaire prise d'assaut à Pollegio (TI)

Fête populaire prise d'assaut à Pollegio (TI)

Photo: Keystone

Les bus postaux jaunes arrivent sans discontinuer depuis samedi matin à Pollegio, au nord de Biasca (TI). Ils déversent quantité de visiteurs sur le site de la grande fête populaire d'inauguration du nouveau tunnel ferroviaire du Gothard.

Parmi eux, beaucoup de familles avec enfants mais aussi un grand nombre de personnes âgées. On entend davantage parler le suisse allemand que l'italien. Malgré la météo capricieuse, l'ambiance est bon enfant.

'L'affluence est bonne', dit à l'ats Roberta Trevisan, attachée de presse des CFF. 'Nous avons de la chance qu'il ne pleuve pas même si une journée de soleil aurait sûrement attiré encore plus de monde'.

A l'intérieur du site, le va-et-vient est incessant et la touche internationale ne manque pas avec un groupe de touristes japonais émerveillés et une chaîne de télévision grecque qui diffuse via Skype. Les chiens sont admis et on en voit plusieurs, du caniche nain au dogue danois.

A l'entrée du site, une longue file patiente attend devant un stand en forme de locomotive tronquée: c'est le hangar des simulateurs des convois qui, dès décembre prochain, traverseront les 57 kilomètres du plus long tunnel ferroviaire du monde à 200 km/h.

Massimo, un jeune Tessinois de Lugano est enthousiaste: 'J'ai beaucoup aimé cette simulation, je n'ai eu aucune peine à conduire virtuellement la locomotive, la sensation est merveilleuse', dit-il.

Animation, spectacles et expositions

Juste à côté du simulateur, un vaste espace vert est réservé aux enfants qui participent à des jeux d'animation sous la conduite de clowns et de magiciens. En face, la grande estrade se remplit lentement de spectateurs qui attendent le début du spectacle chorégraphique du metteur en scène allemand Volker Hesse, peu épargné par la critique et le public après la première de mercredi dernier.

Un couple de retraités alémaniques qui vit dans la région de Locarno hoche la tête. Mari et femme viennent d'assister à la dernière représentation et ils admettent que le spectacle n'a pas été de leur goût: 'Ce n'est plus de notre âge', dit en allemand le mari, un octogénaire fringuant qui après plus de 20 ans passés au Tessin ne parle pas un mot d'italien.

Cet ancien employé des CFF se dit 'fier de l'oeuvre accomplie par la Suisse: j'ai suivi plusieurs phases des travaux et ai pu visiter le tunnel l'année dernière, je suis impressionné'. Son épouse qui, elle parle bien l'italien, le tire par la manche. Elle veut visiter le Pavillon 'Piazza Ticino' inauguré samedi matin par le président du gouvernement tessinois Paolo Beltraminelli. Le couple s'y dirige, main dans la main.

Succès pour le Pavillon 'Piazza Ticino'

Le pavillon tessinois, en forme de croix suisse, est effectivement pris d'assaut. Il expose, dans chacune de ses quatre branches, quatre thèmes caractéristiques du canton du sud des Alpes.

La mobilité est proposée par le Département du territoire qui présente la maquette du projet du réseau de transport 'Treno-Tram' de Lugano. Autre volet, le tourisme qui, après une période de récession, connaîtra prochainement un essor considérable grâce au nouveau tunnel de base. La gastronomie est proposée par la Conférence cantonale de l'alimentation.

Au cœur de l'exposition, les stands de dégustation des vins locaux et des spécialités sont pris d'assaut par les visiteurs qui ont la possibilité de déguster une cuvée spéciale de merlot tessinois vinifiée pour l'occasion et proposée en vin rouge et blanc. Enfin, l'artisanat et ses produits locaux complètent le pavillon.

'Nous connaissions peu le Tessin', raconte une famille venue de Lausanne, parents et quatre enfants âgés de 7 à 13 ans. 'Nous sommes enchantés par tout ce que nous voyons', précise Patrick, le papa, 'nous nous faisions une autre idée de ce canton. Dimanche si le temps le permet nous visiterons le Val Verzasca que nous venons de découvrir grâce à une projection vidéo'.

'Le tunnel de base', renchérit Michèle, la maman, 'rapprochera sûrement les Romands des Tessinois qui en fin de compte se connaissent plutôt mal.'

'Une occasion unique et historique'

Les annonces des spectacles et autres attractions se font par haut-parleur dans les quatre langues nationales. Un flot de visiteurs se dirige vers l'extrémité du site, au départ des convois qui traversent le tunnel de base jusqu'à Ertsfeld (UR) et rentrent par la 'vieille ligne de montagne'.

'C'est une occasion unique, historique' dit une jeune femme qui a fait la traversée dans le sens nord-sud et s'apprête à repartir pour Ertsfeld, 'je ne l'aurais manquée pour rien au monde.'

Entre les pavillons, des joueurs de cors des Alpes en costumes et des fanfares ajoutent encore de l'ambiance à cette fête populaire où tout, restaurants, bars et magasins de souvenirs, a été peaufiné dans les moindres détails.

La manifestation doit se poursuivre dimanche jusqu'à 19 heures. 'Alors nous pourrons tirer un bilan définitif', conclut Roberta Trevisan, qui se dit satisfaite de cette première journée.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.