Facebook clarifie sa politique sur ce qui est convenable

Facebook clarifie sa politique sur ce qui est convenable

Photo: Keystone

Le réseau social Facebook a mis à jour lundi sa politique et clarifié ses règles sur ce qu'il est convenable de poster. Les nouvelles directives interdisent la violence, les discours haineux, l'apologie du terrorisme ou la nudité.

Les groupes faisant l'apologie 'd'activités terroristes, d'organisations criminelles ou qui promeuvent la haine' ne sont plus autorisés sur la plateforme.

Le réseau social retirera 'les images explicites quand elles sont partagées par sadisme ou pour glorifier la violence', selon le règlement mis en ligne sur le blog officiel de la société californienne.

Le géant bleu américain se réserve le droit d'effacer les contenus et de fermer les comptes lorsqu'il considère qu'il y a 'une véritable menace physique ou un risque direct pour la sécurité publique'.

'Ces normes sont conçues pour créer un environnement où l'on se sent motivé et encouragé à traiter les autres avec empathie et respect', ont écrit la responsable de la politique éditoriale du groupe Monika Bickert et le conseiller général adjoint Chris Sonderby.

Nudité et faux noms bannis

Parmi les nouveautés, la nudité est désormais bannie de Facebook, sauf pour des images d'allaitement, d'art ou des photos médicales.

Les utilisateurs devront également utiliser leur 'vrai nom', une demande impopulaire qui risque de susciter la colère de ceux se cachant derrière des noms de scène.

'C'est un défi de constituer une série de normes qui répondent aux besoins d'une communauté internationale et variée. Ca l'est tout particulièrement concernant les discours haineux', ont précisé Monika Bickert et Chris Sonderby. Ainsi, 'quelque chose qui peut vous sembler désagréable ou vous déranger n'enfreint pas forcément nos normes', ont-ils expliqué.

Cette clarification de la politique éditoriale intervient dans un contexte où Facebook et le reste des réseaux sociaux doivent jongler entre la préservation de la liberté d'expression et la lutte contre les discours radicaux, notamment ceux qui font l'apologie des groupes djihadistes comme l'Etat islamique (EI).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.