Employés d'une entreprise de Meyrin en grève à cause du franc fort

Employés d'une entreprise de Meyrin en grève à cause du franc fort

Photo: Keystone

Une grève a éclaté mardi dans une entreprise de Meyrin (GE), Mecalp Technology, filiale du groupe français Bontaz-Centre, actif dans l'équipement automobile. Le personnel a protesté contre une baisse des salaires suite à l'abandon du taux plancher de l'euro.

Les salariés ont voulu organiser une pause d'avertissement à midi, mais la direction a pris les devants et menacé tout le personnel de licenciement. Les équipes du matin, soit 20 personnes, se sont immédiatement mises en grève, a indiqué le syndicat Unia.

Sous prétexte du franc fort, la filiale genevoise du groupe français Bontaz-Centre avait annoncé la semaine dernière unilatéralement des modifications des contrats de travail, comportant du travail gratuit le samedi, le paiement des salaires en euros et une baisse généralisée des salaires à hauteur de 10%.

Alertés par le côté illégal des mesures envisagées, les employés ont contacté le syndicat Unia et l’ont mandaté pour défendre leurs intérêts. Devant le mouvement, la direction a reculé sur les différentes mesures, sauf sur les trois heures de travail supplémentaires gratuites le samedi matin.

Des négociations se sont finalement engagées mardi après-midi entre le syndicat et la direction. L'entreprise de décolletage active dans la sous-traitance automobile compte 50 employés, avant tout des frontaliers.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.