Douze licenciements à la Tribune de Genève et 24 Heures

Douze licenciements à la Tribune de Genève et 24 Heures

Photo: Keystone

Le nombre de licenciements au sein des rédactions de la Tribune de Genève et de 24 Heures a pu être réduit de moitié. Les deux quotidiens romands devront néanmoins licencier douze collaborateurs.

Fin septembre, Tamedia annonçait le licenciement de 24 personnes dans les deux quotidiens régionaux pour faire face à l'accélération de la baisse des revenus depuis le début de l'année. Ce nombre a pu être réduit de moitié grâce à une négociation, puis des départs volontaires et des réductions volontaires du temps de travail, ont annoncé mardi l'éditeur zurichois et le syndicat impressum dans un communiqué commun.

Le fonds d'accompagnement négocié avec Tamedia permettra d'aider les personnes licenciées et celles qui ont décidé de quitter volontairement l'entreprise dans le cadre d'une reconversion professionnelle ou d'un projet personnel.

Douloureuse perte d'effectifs

S'il est soulagé de la diminution du nombre de personnes licenciées, le directeur d'impressum Urs Thalmann rappelle 'que les départs volontaires ont évité quelques licenciements, mais pas une douloureuse perte de postes de travail et d'effectifs dans les deux rédactions'.

Le plan d'économie annoncé fin septembre par Tamedia prévoyait la suppression de 31 postes, dont 24 licenciements. Les sept autres postes supprimés correspondaient à des départs volontaires et à des départs à la retraite non remplacés. Un accord portant sur des mesures alternatives aux licenciements et d'accompagnement aux personnes touchées avait été conclu en octobre.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.