Doris Leuthard a rencontré ses homologues européens à Lugano TI

Doris Leuthard a rencontré ses homologues européens à Lugano TI

Photo: Keystone

Un jour avant l'inauguration du tunnel de base du Gothard, Lugano a réuni le secteur des transports européens. Les ministres ont parlé sécurité et politique de transfert et les chefs des compagnies ferroviaires ont annoncé une nouvelle ligne entre Milan et Francfort.

Les ministres des transports des pays alpins se sont rencontrés mardi dans le cadre du 'Processus de Zurich'. Les sept pays membres, Allemagne, Autriche, France, Italie, Liechtenstein, Slovénie et Suisse, ont abordé la sécurité des transports et la politique de transfert route-rail.

'Le transfert de la route vers le rail est un projet central pour rendre le trafic dans la zone alpine plus sûr', a déclaré la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Moins de camions

Le nombre de camions traversant les Alpes suisses par la route a diminué d'environ 28%, à environ 1 million en 2015. La part de marché du rail en fret transalpin a quant à elle augmenté jusqu'à 69% en Suisse.

Selon le ministre des transports italien Graziano Delrio, le fret ferroviaire accuse un important retard dans son pays. Il estime la part de marchandises actuellement transportées par le rail entre 5 et 10% sur la Péninsule. Cette proportion doit au minimum doubler au cours des quatre prochaines années, dit-il.

La première édition du 'Processus de Zurich' a été lancée par la Suisse en 2001 après une série de graves accidents dans les tunnels routiers alpins. La conférence biennale a connu mardi un changement de présidence; Graziano Delrio a succédé au ministre slovène des infrastructures Peter Gašperšič.

En marge de la rencontre, Doris Leuthard et son homologue italien ont signé une déclaration d'intention concernant la navigation sur le lac Majeur et le lac de Lugano. Ils souhaitent ainsi améliorer les offres touristiques transfrontalières.

Milan-Francfort

Dans le cadre du CEO Summit, qui s'est également tenu à Lugano, le chef des CFF Andreas Meyer, ceux de la Deutsche Bahn, Rüdiger Grube, et de Trenitalia, Renato Mazzoncini, ont signé une déclaration d'intention pour introduire une nouvelle liaison directe entre l'Allemagne et l'Italie dès décembre 2017.

Il est prévu d'utiliser des trains de type ETR610 de l'ex-régie fédérale et d'en faire circuler deux par jour jusqu'en 2020 qui passeront par la Suisse.

Dans la direction nord-sud, les convois emprunteront l'axe du Gothard et dans la direction opposée, celui du Lötschberg. Des relations directes en provenance de l'Allemagne pour le Tessin et Lucerne ainsi qu'au départ du Valais pour l'Allemagne devraient aussi être créées.

Lors de la rencontre, Andreas Meyer a évoqué la ligne Genève-Annemasse (F), qui doit s'achever dans les années à venir. Pour les CFF, c'est une ligne prioritaire en Suisse occidentale, a-t-il dit.

Le chef de la compagnie ferroviaire française SNCF était absent en raison de la grève des employés des transports publics dans l'Hexagone.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.