Dix pour cent des demandes d'autorisation de séjour falsifiées

Dix pour cent des demandes d'autorisation de séjour falsifiées

Photo: Keystone

Confédération, cantons et villes luttent contre les demandes abusives d'autorisations de séjour. Selon un projet de la Ville de Berne, dans le cadre du programme de gestion intégrée des frontières, environ 10% des demandes contrôlées sont falsifiées.

Ce ne sont pas seulement les passeports qui sont contrefaits, mais aussi les contrats de travail et de bail, explique à l'ats Alexander Ott, responsable du service bernois de contrôle des habitants et de la police des étrangers. Il revenait sur une information publiée dimanche par la NZZ am Sonntag. Certains demandeurs déposent aussi des pièces d'identité volées.

Les responsables du projet ont examiné quelque 850 demandes. La plupart des individus utilisant de faux documents sont des ressortissants de pays nécessitant un visa, comme le Kosovo, l'Albanie, la Serbie, la Russie ou la Turquie.

Le nombre de falsifications a augmenté, d'après Alexander Ott, et les méthodes se professionnalisent. Les personnes qui ont un faux passeport arrivent en Suisse par voie terrestre car ils savent que les documents sont vérifiés partout dans les aéroports. Les frontières n'étant pas passées au peigne fin systématiquement, il faudrait davantage de contrôles sur le territoire, selon M. Ott.

Lecteurs électroniques

Les passeports et autres documents biométriques comme les autorisations de séjour peuvent être examinés au moyen des lecteurs électroniques, aussi appelés eDoc-Reader. Les aéroports en sont déjà dotés.

Berne est la première ville de Suisse à avoir testé ce système lors d'un projet-pilote dans le cadre du programme de gestion intégrée des frontières. Ce dernier vise à augmenter la sécurité intérieure du pays à l'aide de quelque 70 mesures. Elles concernent notamment l'immigration illégale et la criminalité transfrontalière.

Toutefois, l'eDoc-Reader ne permet pas de tout contrôler. Pour les contrats de bail ou de travail, les collaborateurs des services de migration ont besoin des documents originaux afin de les examiner précisément.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.