Deuxième tentative à Charrat (VS)

Deuxième tentative à Charrat (VS)

Photo: Keystone

La commune de Charrat veut maintenir son projet de parc éolien. Après l'échec d'un projet commun avec sa voisine Saxon (VS), la municipalité décide de faire cavalier seul.

La commune met à l'enquête publique vendredi son plan d'aménagement pour installer deux nouvelles éoliennes, ont indiqué jeudi lors d'une conférence de presse les autorités communales. Les éventuels opposants ont 30 jours pour faire opposition. Le plan d'aménagement sera soumis à l'électorat de la commune le 5 juin.

La commune veut donner suite au vote du 9 février 2014. Les municipalités de Saxon et de Charrat avaient présenté un projet de parc éolien commun de cinq éoliennes, deux sur le territoire de Saxon, trois sur celui de Charrat.

L'électorat de Saxon avait refusé le projet à une majorité de 60,4%. Le scrutin a en revanche donné un résultat inverse à Charrat où il a reçu l'approbation de 60,2% des citoyens. Le conseil communal veut respecter cette volonté populaire, a déclaré le président de Charrat Léonard Moret.

Le plan d'aménagement reprend la configuration précédente qui prévoyait l'implantation de trois éoliennes sur le territoire de Charrat. Une d'entre elle, baptisée 'Adonis', est déjà en fonction depuis 2012.

Effets positifs

La commune a pu tirer de nombreux constats de cette éolienne. Elle produit 7 millions de kilowattheures (kWh) et couvre la moitié des besoins communaux, ménages, industrie et domaine public confondus. La commune a investi 180'000 francs pour sa participation à la société Valéole et l'éolienne fait entrer annuellement 78'000 francs dans le porte-monnaie communal.

Depuis, la population a augmenté de 10%. Le prix des terrains a légèrement augmenté. Le secteur qui accueille le plus de constructions est celui situé le plus près de l'éolienne, a précisé la conseillère communale Marlyse Volluz. Son implantation n'a donc pas eu d'effet négatif sur le marché immobilier, au contraire.

Des oppositions sont à prévoir. Le premier projet, en commun avec Saxon, avait suscité 330 oppositions, en raison notamment des nuisances sonores et visuelles et de l'impact sur le paysage. Chaque éolienne mesure 150 mètres de hauteur au sommet des pales.

Les autorités espèrent tout de même convaincre, davantage encore qu'avec le précédent projet. Si tout va bien, une mise en service du parc peut-être envisagé à l'horizon 2020.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.