Deuxième attaque de hackers contre le système de paiement Swift

Deuxième attaque de hackers contre le système de paiement Swift

Photo: Keystone

Des hackers ont réussi à accéder au système de messages interbancaires Swift, qui est censé être ultra-sécurisé et sert à transférer des milliards de dollars chaque jour, dans ce qui semble être une deuxième attaque de ce type, selon les médias américains.

Selon une lettre que Swift -Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication- s'apprête à envoyer vendredi à ses utilisateurs, les méthodes de ces hackers présentent des similitudes avec l'attaque qui avait permis en février à des malfaiteurs de dérober 81 millions de dollars sur un compte de la Banque centrale du Bangladesh auprès de la Réserve fédérale à New York.

Cette fois-ci, les hackers ont visé une banque commerciale, dont Swift ne précise pas le nom, et ont réussi à s'en approprier les codes pour envoyer, via Swift, des messages au nom de la banque.

Cette attaque montre une véritable tentative de trouver un accès à ce système indispensable pour le fonctionnement du monde financier international, selon le texte que s'apprête à publier Swift, cité par le New York Times et le Wall Street Journal.

Rencontre à Bâle

En février, des messages semblant provenir de la Banque du Bangladesh avaient ordonné le transfert vers différents comptes aux Philippines de 81 millions de dollars à partir de son compte à la Réserve fédérale.

Le FBI soupçonne que les malfaiteurs de février aient bénéficié de complicités internes, avait affirmé mardi le Wall Street Journal. Le même jour, des hauts représentants de la Réserve fédérale de New York, de la Banque du Bangladesh et de Swift se sont rencontrés à Bâle pour discuter de cette fraude cybernétique.

Les méthodes utilisées par les hackers dans ces deux cas 'montrent clairement une connaissance approfondie et sophistiquée des opérations de ce type dans les banques visées', selon la lettre de Swift, toujours citée par les journaux.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.