Deux oiseaux sauvages trouvés morts au bord du Léman

Des oiseaux atteints de grippe aviaire au bord du Léman

Photo: Keystone

Les mesures de prévention sont renforcées autour de plusieurs lacs suisses après la découverte au bord du Léman à Lausanne de deux oiseaux sauvages contaminés par la grippe aviaire. Ces derniers jours, des cas similaires avaient été signalés près du lac de Constance.

Jeudi dernier, le garde-port a découvert deux oiseaux morts au port de Vidy: un canard de l'espèce des fuligules morillons et une mouette rieuse. Des prélèvements ont été effectués, analysés, puis envoyés pour confirmation dans un deuxième laboratoire.

Les résultats sont tombés samedi matin: les deux volatiles ont été diagnostiqués positifs au virus de la grippe aviaire, sous-type H5N8, a annoncé l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Le sérotype est le même que celui identifié récemment près du lac de Constance et ailleurs en Europe.

Mais il diffère du H5N1 qui avait été mis en évidence lors d'une précédente flambée de l'épizootie, dans les années 2006 et 2007. 'Et rien n'indique qu'il soit transmissible à l'homme', a précisé samedi le vétérinaire cantonal vaudois Giovanni Peduto, lors d'un point de presse au port de Vidy.

Eviter la casse chez les producteurs

Le risque principal concerne les producteurs et détenteurs de volaille, car le virus est 'hautement contagieux'. 'Nous voulons éviter une casse dans l'aviculture', a expliqué M. Peduto. Car si un individu est positif dans une exploitation, il faut abattre tout le groupe. Le virus se transmet par contact avec les déjections ou les fluides corporels.

Des mesures de prévention sont édictées pour empêcher une transmission à la volaille domestique. Depuis le milieu de la semaine, une zone de contrôle était établie sur une bande d'un kilomètre de large autour du lac de Constance. Dans le canton de Vaud, c'est désormais aussi le cas autour du lac Léman, des lacs de Neuchâtel et de Morat, ainsi que du canal de la Broye.

Le canton de Genève a également réagi. Les pages internet de l'Etat informent la population de la réaction à avoir en cas de découverte d'oiseau mort. Et tous les aviculteurs du canton seront informés dès lundi des mesures ordonnées par l'OSAV, a dit à l'ats un porte-parole.

Tout contact prohibé

Dans les zones concernées, les aviculteurs doivent prendre des mesures pour éviter tout contact entre le cheptel domestique et les oiseaux sauvages, notamment dans les enclos et les bassins. Si c'est impossible, il convient de confiner la volaille dans un endroit clos.

Le canton de Vaud compte quelque 1400 détenteurs de volaille pour un cheptel total de 1,2 million d'animaux. Environ 200 producteurs sont tout particulièrement concernés dans la zone de contrôle. 'Environ 80 à 90% d'entre eux ne détiennent que quelques individus ou quelques dizaines d'individus', a précisé le vétérinaire cantonal.

Appel à la vigilance

L'OSAV adaptera son ordonnance en conséquence en début de semaine prochaine et pourrait, selon l'évolution de la situation, renforcer encore ces mesures. Les personnes qui trouvent des cadavres d'oiseaux sauvages ne doivent pas les toucher et informer les surveillants de la faune, les gardes-pêche ou la police cantonale.

Rien n'indique pour l'instant que des exploitations avicoles suisses soient contaminées par la grippe aviaire. Tout détenteur de volaille est tenu d'annoncer à un vétérinaire les symptômes de maladie observés dans son cheptel. Il doit consigner dans un journal toute perte et signaler une augmentation anormale de la mortalité.

Selon le vétérinaire cantonal vaudois, le phénomène est observé attentivement depuis plusieurs mois. Les échantillons analysés étaient jusqu'ici négatifs. 'C'est le bon moment pour agir de la sorte. Il y a un mois, il aurait été disproportionné d'édicter des mesures de confinement, car nous souhaitons une détention respectueuse de l'animal', a-t-il ajouté.

Près de 80 oiseaux morts

Ces derniers jours, environ 80 oiseaux sauvages sont morts de la grippe aviaire dans les trois pays riverains du lac de Constance. Il s'agissait principalement de fuligules morillons et d'anatidés. La maladie est transmise par les oiseaux migrateurs qui font étape en route pour leurs quartiers d'hiver. De premiers cas ont été recensés dans un élevage de volailles au Vorarlberg, en Autriche voisine.

De nouveaux cas ont été signalés dans les pays voisins de la Suisse. En Allemagne, l'Etat de Schleswig-Holstein a annoncé un cas d'oiseau contaminé par la grippe aviaire dans une exploitation où 30'000 volailles vont être abattues, rapporte samedi l'agence Reuters. Le ministre allemand de l'agriculture a indiqué que le gouvernement avait mis sur pied un plan de gestion de crises.

L'épidémie a également été détectée dans cinq autres pays: en Hongrie, en Pologne, aux Pays-Bas, au Danemark et en Croatie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.