Deux augmentations de capital et un plan d'économies

Deux augmentations de capital et un plan d'économies

Photo: Keystone

Credit Suisse va renforcer sa base de capital via deux augmentations du capital-actions, devant apporter au total 6,05 milliards de francs. Le numéro deux bancaire helvétique veut aussi économiser 3,5 milliards d'ici à fin 2018.

Les mesures d'économies consistent à revoir à baisse le périmètre de la banque et à faire coter à la Bourse une partie du groupe, a indiqué mercredi Credit Suisse.

En ce qui concerne les augmentations de capital, la première opération consiste à recourir à quelques 'investisseurs qualifiés' qui se sont engagés à acquérir 58 millions de nouvelles actions, à la valeur nominale de 4 centimes par titre.

Le prix d’achat de chaque action correspond à 94.5% du cours moyen pondéré du volume des actions nominatives du Credit Suisse Groupe SA négociées à la Bourse suisse le 21 octobre.

1,35 milliard et 4,7 milliards

Les fonds bruts ainsi levés sont évalués à près de 1,35 milliard de francs, précise le communiqué. L’émission de ces nouvelles actions est conditionnée à l’approbation par l’assemblée générale extraordinaire de la seconde augmentation.

Celle-ci est liée à la proposition du conseil d'administration d'émettre des droits de souscription, soit l'émission de nouvelles actions en faveur des actionnaires actuels. Credit Suisse entend émettre jusqu'à près de 261 millions d'actions nominatives, à la valeur nominale également de 4 centimes par titre.

Les actionnaires seront au bénéfice d’un droit de souscription pour chaque action enregistrée qu’ils détiennent en date du 20 novembre (à la clôture des marchés). Treize droits de souscription autorisent leurs détenteurs – pour autant qu’ils ne soient pas soumis à certaines restrictions en vertu de lois locales – à acquérir deux nouvelles actions nominatives au prix de 18 francs par action.

Credit Suisse Group escompte que les produits bruts des émissions de droits de souscription atteignent environ 4,7 milliards de francs.

Bénéfice net trimestriel en baisse

Par ailleurs, le numéro deux bancaire helvétique a dégagé un bénéfice net attribuable aux actionnaires en recul de 24% sur un an au 3e trimestre à 779 millions de francs. Le résultat pour la période couvrant juillet à fin septembre se situe dans la partie supérieure de la fourchette des attentes du consensus de l'agence financière awp.

Les fonds sous gestion à fin septembre ont diminué à 1294 milliards, contre 1356 milliards trois mois plus tôt. Les afflux nets de nouveaux capitaux ont atteint 16,4 milliards pour la période considérée, un montant que Credit Suisse qualifie de très bon.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.