Décès d'un des patients ayant testé un médicament à Rennes

Décès d'un des patients ayant testé un médicament à Rennes

Photo: Keystone

Le patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique pour un médicament, est décédé, a annoncé dimanche le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes. 'L'état de santé des 5 autres patients reste stable', précise le CHU.

Des cinq patients, quatre présentent des troubles neurologiques dont la gravité n'a pas été précisée. Le cinquième ne présente pas de symptôme.

'Les 84 autres personnes volontaires ayant été exposées au médicament de l'essai' ont été contactées, fait savoir l'hôpital. Parmi celles-ci, 'dix d'entre elles ont été reçues en consultation et ont bénéficié d'un examen au CHU de Rennes, samedi après-midi.

Les anomalies cliniques et radiologiques présentes chez les patients hospitalisés n'ont pas été retrouvées chez ces dix volontaires', souligne le communiqué.

Cet essai était mené par Biotrial, un laboratoire implanté à Rennes et agréé par les autorités. L'essai portait sur un antalgique (antidouleur) et était effectué pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial.

Trois enquêtes

Trois enquêtes ont été lancées dans cette affaire. La police judiciaire a procédé à une perquisition dès vendredi soir dans les locaux de Biotrial où étaient menés les essais pour le laboratoire pharmaceutique portugais Bial.

Samedi, des inspecteurs de la police étaient sur les lieux, ainsi que des membres de l'inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l'agence nationale de sécurité du médicament. Il s'agit de déterminer si l'accident est lié à une erreur de procédure dans l'essai ou bien à la molécule qui était testée.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.