Début de saison d'hiver difficile pour les remontées mécaniques

Début de saison d'hiver difficile pour les remontées mécaniques

Photo: Keystone

La neige ayant boudé le mois de décembre, les remontées mécaniques suisses tirent la langue en ce début de saison. Si le nombre d'hôtes à fin décembre a augmenté de 1,5% sur un an, le chiffre d'affaires de transport a en revanche baissé de 11,1%.

Puisque les chiffres de l'année dernière étaient déjà nettement plus faibles que la moyenne, ce début de saison doit donc être considéré comme particulièrement difficile, notent mercredi les Remontées Mécaniques Suisses (RMS) dans un communiqué. Tant attendues, les chutes de neige de janvier redonnent espoirs aux entreprises du secteur.

'J'espère qu'il fera désormais beau, surtout durant les week-ends et les vacances scolaires, et que les amateurs de sports de neige rattraperont ce qu'ils ont manqué durant les fêtes', souligne le directeur des RMS Ueli Stückelberger, cité dans le texte.

Peu mais bien

Jusqu'à présent, les hôtes ont pu profiter d'une offre réduite de pistes en de nombreux endroits, mais elle était 'très bonne sur le plan qualitatif', estiment les RMS. L'ouverture de ces quelques sites n'a toutefois été rendue possible que grâce à l'enneigement artificiel, ce qui a poussé les installations à élargir parallèlement leur catalogue de prestations.

Descentes pour trottinettes, randonnées au clair de lune ou patinage sur des lacs gelés sont quelques-unes des alternatives offertes pour réagir au manque d'or blanc. Les RMS 'ont proposé de belles expériences à leurs hôtes', constate Ueli Stückelberger, relevant la capacité d'initiative et la flexibilité des entreprises de transport.

Chiffres d'affaires en baisse

Les premières neiges de novembre ont davantage profité à certaines régions que d'autres. Dans le détail, les Alpes vaudoises et fribourgeoises enregistrent une baisse de 28,75% du nombre de visiteurs en comparaison de l'année passée, les premiers flocons n'ayant pas été suffisants.

Le Valais limite la casse, mais subit un recul de 3,4%. En revanche la Suisse orientale (+28,6%), l'Oberland bernois (+22%) et la Suisse centrale (+6,4%) ont pu tirer parti de ces chutes précoces.

Au chapitre des chiffres d'affaires de transport le tableau est plus uniforme. Celui-ci est en baisse dans toute la Suisse. Seul l'Oberland bernois tire son épingle du jeu et annonce une hausse de 0,2%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.