Début d'année difficile dans la construction

Début d'année difficile dans la construction

Photo: Keystone

Conséquence d'une activité en repli dans le logement, les revenus ont plongé au premier trimestre dans le secteur principal de la construction. Entre janvier et fin mars, le chiffre d'affaires s'est ainsi contracté de 12% sur un an à 3,4 milliards de francs.

Pour la seule édification de logements, les revenus ont chuté de 18,1%, ressort-il de la dernière enquête de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) dévoilée mercredi. Selon les données collectées auprès de 1576 entreprises de la branche, l'ampleur du tassement s'est révélée moins forte dans le génie civil (-9,2%), que dans le bâtiment (-14,1%).

L'association faîtière de la construction attribue l'essentiel de la baisse à la diminution enregistrée depuis quelques mois au niveau des permis de construire pour les logements. Est venue s'y ajouter la forte contraction des commandes intervenue dans les régions touristiques elle-même consécutive à l'article sur les résidences secondaires.

La SSE note également que les grands projets font désormais défaut et que les programmes d'économies adoptés par les cantons freinent les investissements. Evoquant la vigueur du franc, l'association patronale n'a pour l'heure observé que d'infimes retombées de cette dernière sur l'activité de construction.

Effet de base

Expliquant le repli, la SSE relève que les trois premiers mois de l'an passé avaient affiché été marqués par une activité très vive, du fait notamment d'un hiver particulièrement doux. Actuellement, les chiffres d'affaires ont retrouvé le niveau présenté en 2013. Sur la période sous revue, les commandes se sont tassées de 11,2%.

En matière d'ordres, la stabilité est restée de mise dans le génie civil, alors que les mandats ont dégringolé de 20,7% dans le bâtiment. Mais la SSE rappelle que les commandes avaient atteint un haut niveau entre janvier et fin mars 2014.

Si de l'avis de l'association, la situation n'est pas dramatique, il faut cependant remonter à 2010 pour observer un niveau aussi bas. Dans ce contexte, la SSE se montre prudente quant aux perspectives pour l'ensemble de 2015, tablant de manière générale sur un recul de l'activité et des chiffres d'affaires inférieures à ceux dégagé l'an passé.

Pas d'effondrement

Reste qu'aucun effondrement n'est attendu, le carnet de commandes demeurant toujours satisfaisant. La SSE ajoute que les intérêts négatifs soutiennent la demande en projets des investisseurs dans le secteur des logements locatifs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.