De nombreux investisseurs suisses pessimistes et prêts à émigrer

De nombreux investisseurs suisses pessimistes et prêts à émigrer

Photo: Keystone

Plus d'un tiers des investisseurs suisses sont prêts à émigrer s'ils n'atteignent pas leurs objectifs d'épargne. Les jeunes sont particulièrement pessimistes pour 2016 par rapport à leurs homologues européens et mondiaux, révèle une étude publiée mardi.

Les investisseurs suisses estiment qu'ils ont besoin d'au moins 500'000 francs pour prendre leur retraite dans leur pays, leur priorité, conclut ce sondage du cabinet Legg Mason auprès de 5370 investisseurs dans le monde. Leurs collègues européens établissent ce montant à 300'000 francs.

Contrairement aux Suisses, 80% des Italiens et 68% des investisseurs mondiaux favorisent leur quotidien. Les Suisses sont plus de 70% à souhaiter investir sur le long terme, contre 61% des Européens. Seule une majorité d'Italiens privilégient le court terme.

Investisseurs prudents en Suisse

Les différences se reflètent aussi sur la disposition à émigrer en cas d'objectifs non atteints dans l'épargne. Ils sont 35% en Suisse, contre 8% des Britanniques et 7% des Allemands, relève le patron de Legg Mason en Suisse, Christian Zeitler.

Au total, 45% des 19-39 ans en Suisse ne sont pas optimistes pour le climat d'investissement dans douze prochains mois. Ils ne sont que 29% en Europe et 18% dans le monde.

Pour les plus de 39 ans, le décalage est plus resserré, avec 40% en Suisse, 36% en Europe et 25% dans le monde. Les jeunes Suisses sont 60% et les plus de 39 ans sont 63% à se dire plus prudents qu'il y a un an.

Les Suisses attendent des retours inférieurs sur les obligations nationales par rapport notamment aux Allemands ou aux Italiens. Pour autant, plus de la moitié des femmes et plus de 70 des hommes estiment que le marché suisse leur offre un avantage de localisation pour leurs actifs.

Japon et Etats-Unis plébiscités

Environ 20% seulement investissent à l'étranger. Les jeunes préfèrent le Japon et Singapour, tandis que les plus âgés privilégient les Etats-Unis, la Chine et Singapour.

Globalement, les plus jeunes attendent un retour sur leurs investissements de 6,3%, contre 5,7% pour les plus de 39 ans. Parmi les priorités des investisseurs suisses, le marché mondial des actions, puis l'immobilier en Suisse et le marché des actions suisse. En cas de taux d'intérêt négatifs systématiques, environ 25% d'entre eux préféreraient alors l'immobilier.

L'étude a été menée auprès de 2122 Européens, environ 1340 Asiatiques, plus de 1000 Latino-Américains, 600 Américains et 260 Australiens.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.