Commandes record pour Stadler Rail en 2014, ventes en repli

Commandes record pour Stadler Rail en 2014, ventes en repli

Photo: Keystone

Affichant des ventes en fort recul l'an passé, Stadler Rail a cependant enregistré des entrées de commandes record, à 2,9 milliards de francs. Le fabricant thurgovien de matériel ferroviaire est assuré de l'utilisation de ses capacités de production à l'avenir.

Sur la lancée de 2013, le niveau record des entrées d'ordres affiché l'an passé est venu compenser les forts replis subis en la matière en 2011 et 2012. En revanche, les revenus ont chuté passant en l'espace d'un an de 2,47 à 1,87 milliard de francs, a indiqué vendredi au siège du groupe à Bussnang, son chef des finances, Hansruedi Geel.

Le repli reflète la baisse des livraisons, Stadler Rail ayant produit entre 250 et 300 véhicules l'an passé, soit un volume inférieur à celui de 2013. En tant que fournisseur d'un secteur orienté sur le long terme, nous devons composer avec d'importantes variations en matière de revenus, a expliqué M. Geel. Il n'en reste pas moins que le chiffre d'affaires dégagé l'an passé s'est révélé comme le 3e plus important de l'histoire de Stadler Rail.

En Suisse, principal marché de l'entreprise détenue et dirigée par l'ancien conseiller national Peter Spuhler, les ventes se sont fortement contractées, passant de 1,25 à 690 millions de francs. En revanche, elles ont nettement augmenté en Allemagne.

Légère embellie pour 2015

Pour l'année en cours, Stadler Rail table au vu de la situation actuelle sur une légère progression de ses revenus, à 2 milliards de francs. Les commandes record de l'an passé sont tombées à pic, alors que l'abolition à mi-janvier par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher de 1,20 franc pour un euro a subitement renchéri les produits de Stadler Rail de 20%.

Sur l'exercice sous revue, la plus grosse commande est venue des CFF, auxquels Stadler Rail livrera 29 trains pour le trafic international. L'exécution de ce contrat se montant à près de 970 millions de francs est bonne voie, a commenté M. Spuhler.

La présente année a vu la tendance à la progression des commandes se confirmer. Après avoir obtenu il y a un peu plus d'une semaine un contrat de 100 millions de dollars (92,8 millions de francs) pour la livraison de huit rames de type FLIRT à l'exploitant texan Fort Worth Transportation Authority, Stadler Rail a annoncé vendredi un ordre de près de 400 millions de francs en Suède.

Stadler Rail livrera d'ici 32 mois à la société de leasing de matériel ferroviaire Transitio 33 compositions KISS à deux étages. Ces trains seront destinés à la compagnie Mälab en pour la région du Lac Mälar, entre Stockholm et Västeras. La commande est assortie d'une option pour 110 rames supplémentaires.

Difficultés en Russie

La firme de Suisse orientale doit cependant compter avec des difficultés en Russie, en raison des sanctions économiques imposées par l'Union européenne et la chute du rouble. Aeroexpress, qui a commandé 25 rames KISS, peine à financer l'opération, a dit M. Spuhler. L'exploitant a proposé de revoir le financement ou de réduire la commande.

Des discussions sont actuellement en cours avec l'Assurance contre les risques à l'exportation (ASRE) et les banques, a poursuivi l'homme fort de Stadler Rail. Celui-ci s'est voulu optimiste quant à l'issue des négociations, confiant qu'une solution sera trouvée.

Après l'abolition du taux plancher, Stadler Rail a dû réduire ses coûts. L'entreprise a ainsi négocié avec le syndicat Unia un allongement de la durée de travail à 45 heures sur ses sites suisses. L'entreprise a aussi accru ses achats libellés en euros et ses investissements en matière d'innovation.

Stadler Rail précise que le transfert d'activités de production vers des pays à bas coûts ne sera envisagé qu'en tant que mesure de dernier recours. La société affirme vouloir tout mettre en oeuvre afin de défendre son activité en Suisse.

La société tente actuellement de participer à de gros appels d'offres en Grande-Bretagne, a noté M. Spuhler. Stadler Rail veut aussi s'attaquer de manière plus professionnelle au marché américain.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.