Commande de 100 Airbus A320 lors d'une visite de Merkel en Chine

Commande de 100 Airbus A320 lors d'une visite de Merkel en Chine

Photo: Keystone

La Chine a passé jeudi une importante commande de 100 appareils A320 auprès d'Airbus, au premier jour d'une visite d'Angela Merkel. La chancelière allemande s'est, par ailleurs, déclarée 'confiante' sur la résistance de la deuxième économie mondiale.

Ce voyage de deux jours intervient dans une période d'activité diplomatique intense entre Pékin et l'Europe, après le séjour très médiatisé du président chinois Xi Jinping au Royaume-Uni. Dans quelques jours, le président français François Hollande doit se rendre en Chine.

Droits de l'Homme

En parallèle des signatures de contrat, la chancelière allemande s'est entretenue jeudi avec des défenseurs chinois des droits de l'Homme, 'des avocats (...) des auteurs, des blogueurs', a annoncé son porte-parole Steffen Seibert sur Twitter. Il n'a toutefois pas indiqué l'identité des personnes rencontrées.

La commande des cent Airbus A320, d'un montant total de 9,7 milliards de dollars (9,62 milliards de francs) au prix catalogue, a été signée lors d'une rencontre entre la chancelière et le Premier ministre chinois Li Keqiang.

S'y ajoute la confirmation simultanée de 30 commandes de long-courriers A330, valorisés à 6,9 milliards de dollars au prix catalogue. La transaction faisait déjà l'objet d'un protocole d'accord dévoilé fin juin en France.

Dans les deux cas, le contrat a été conclu entre l'avionneur européen et la holding publique China Aviation Supplies (CAS). Il s'agit de la centrale d'achats desservant les compagnies chinoises.

Plus faible croissance

Alors que le géant asiatique devrait enregistrer cette année sa plus faible croissance depuis un quart de siècle, Angela Merkel s'est voulue rassurante. 'J'ai assurément confiance dans l'économie chinoise' dont le développement doit affronter 'des bouleversements et des mutations', a-t-elle affirmé.

Li Keqiang a de son côté insisté jeudi sur les efforts de rééquilibrage initiés par Pékin, qui visent notamment 'une montée en gamme' industrielle chinoise au profit des nouvelles technologies et productions à valeur ajoutée. 'Le développement industriel chinois reste loin derrière l'Allemagne, nous devons étudier les concepts et technologies avancées venant d'Allemagne', a-t-il déclaré.

VW en forme en Chine

Mme Merkel s'est entretenue dans l'après-midi avec le président Xi Jinping. Elle était accompagnée à Pékin du nouveau patron de Volkswagen, Matthias Müller.

La Chine est le principal marché du constructeur automobile allemand. Le récent scandale des moteurs diesel truqués n'y a eu quasiment aucun impact, du fait de la très faible proportion des voitures particulières diesel dans le pays.

La visite d'Angela Merkel a, par ailleurs, donné lieu à une série d'annonces. Celles-ci portent notamment sur des coopérations entre l'équipementier télécoms Nokia et China Mobile ainsi qu'entre Volkswagen et la banque chinoise ICBC.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.