Climat social sous haute tension dans le secteur

Climat social sous haute tension dans le secteur

Photo: Keystone

Les négociations sociales s'annoncent des plus tendues dans le secteur de la construction. Les syndicats reprochent aux patrons de retarder les discussions sur une nouvelle convention nationale (CN) et de vouloir démanteler la retraite à 60 ans pour les maçons.

'C'est une attaque frontale de la part des entrepreneurs'. Nico Lutz, responsable du secteur de la construction auprès d'Unia, n'a pas mâché ses mots mardi devant la presse à Berne. Une attitude qui 'menace gravement la paix sociale', insiste Kurt Regotz, responsable des négociations pour la branche chez Syna, qui n'exclut pas des actions de protestation et des grèves.

Une simple prolongation de la convention nationale arrivant à échéance à la fin de l'année, comme souhaité par la Société suisse des entrepreneurs (SSE), ne suffit pas. Des points cruciaux comme les salaires et les retraites doivent être renégociés, selon les syndicalistes.

'La retraite à 60 ans est un acquis social précieux pour les maçons, qui ont activement lutté pour l'obtenir', souligne Nico Lutz. 'Les travailleurs y tiennent et sont même prêts à payer une partie de leur poche pour la maintenir'. Le taux de couverture des caisses de pensions sera insuffisant dès l'an prochain, mais le besoin de financement supplémentaire ne devrait être que temporaire.

Baby-boom des années 1960

'Une bonne dizaine d'années', relèvent les syndicats Unia et Syna, une étude de l'expert en caisses de pensions Pittet Associés à l'appui. Selon le rapport, une hausse de 1,5% à 2% des cotisations suffirait à maintenir le taux de couverture au-dessus de 100%, pendant ces années à fort nombre de rentiers, issus de la génération de baby-boomers.

Sur la question des salaires, la faîtière des employeurs du secteur, qui jusqu'à présent refusait toute discussion alors que le délai pour les mener expire mardi, semble faire un pas. 'Nous avons reçu un téléphone ce matin nous annonçant que la SSE discuterait de ce point lors de son assemblée prévue demain'.

Lors de sa dernière réunion en mai, la SSE avait décidé de ne pas négocier avec Unia jusqu'à nouvel avis et de prolonger la CN du secteur principal de la construction au-delà de 2015 sans changement.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.