Carouge (GE): plus de 15'000 personnes à la Fête de la tomate

L'incontournable Fête de la tomate et du terroir a rassemblé plus de 15'000 personnes de vendredi à dimanche à Carouge (GE). Nouveauté de cette édition, le brunch du dimanche a connu un beau succès.

Pour la première fois, un quartier gourmand a pris place dans le Parc Louis-Cottier, attenant à la place de Sardaigne qui accueille désormais la manifestation. Le choix était infini entre bonbons artisanaux, jus de gingembre, charcuteries genevoises, Etivaz, totché jurassien et autres caramels à la double-crème de Gruyère.

Quant aux stands alimentaires, ils ont fait la part belle au fruit-légume le plus consommé en Suisse. 'Nous avons recentré la fête autour de la tomate, avec des tomates gonflables géantes en décoration, des mascottes tomates qui offrent des portes-clés tomates et, surtout, un mets à la tomate proposé à chaque stand', explique le président du comité d'organisation, Patrice Brestaz.

300 inscrits pour le brunch

Le succès qui est au rendez-vous chaque année ne s'est pas démenti puisque la manifestation a notamment fait le plein samedi soir, les 2030 places assises ayant trouvé preneur et la piste de danse affichant complet. Le brunch du dimanche organisé pour la première fois a lui aussi trouvé son public, avec l'inscription de près de 300 gourmands.

Euro oblige, la traditionnelle fresque géante de légumes (5x5 mètres) assemblée par un producteur surfait sur ce thème. C'est ainsi que la Coupe et les drapeaux des pays finalistes ainsi que celui de la Suisse étaient représentés par des tomates, radis, courgettes, concombres, poivrons et autres fenouils.

Traire une fausse vache

Comme de coutume, la ferme des animaux a fait le bonheur des plus petits. Canetons, poules, moutons, chèvres et porcs laineux y côtoyaient des poneys et autres vaches Highlands. Plus loin, les enfants ont même pu traire une fausse vache, du vrai lait sortant de ses trayons.

Les plus grands ont pu créer de leurs mains une sculpture en bois. Après avoir choisi un modèle - ourson, guitare, chat et même un sapin de Noël - ils ont appris à découper le bois. Puis, ils ont gravé les détails pour donner du relief au motif avant de poncer leur figurine. Il ne leur reste plus qu'à la peindre ou à la vernir!

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.