Camille Bloch reste optimiste malgré le contexte du franc fort

Camille Bloch reste optimiste malgré le contexte du franc fort

Photo: Keystone

Camille Bloch ressent l'impact négatif du franc fort avec des consommateurs qui achètent davantage à l'étranger. Mais pas question pour le chocolatier du Jura bernois de remettre en cause son projet d'investissement de 30-35 millions de francs à Courtelary.

'L'abandon du taux plancher de l'euro freine les ventes', explique Daniel Bloch, directeur général, dans une interview parue vendredi dans le 'Quotidien jurassien'. 'Nous ne ressentons que peu d'effets directs, car seuls 20% de nos revenus proviennent de l'étranger, dont la moitié seulement en euros', tempère-t-il.

Tourisme d'achat

'De plus, cette perte est compensée par le fait que les matières premières importées sont plus avantageuses', relève Daniel Bloch. 'En revanche, nous ressentons clairement les effets indirects, à savoir que les clients suisses sont sous pression', constate le directeur général.

Ce dernier note encore que la clientèle indigène va davantage acheter à l'étranger, 'la consommation diminue, et nous devons faire face à une plus grande concurrence des produits étrangers'. Pas de quoi toutefois remettre en question le projet d'extension sur le site de production du Vallon de St-Imier.

Production doublée

'Nous restons optimistes', affirme Daniel Bloch. L'investissement de 30-35 millions de francs prévoit notamment le doublement de la capacité de production, dans le cadre d'un projet baptisé Authenti-Cité. Les volumes fabriqués annuellement sont passés de 2500 tonnes en 2004 à 4000 tonnes l'an dernier.

Daniel Bloch confirme par ailleurs le lancement d'un nouveau Ragusa à l'automne prochain. Le produit sera différent au niveau du format. 'Il invitera au partage', détaille-t-il sans en dire davantage. L'an dernier, Camille Bloch a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 64 millions de francs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.