Brunch chez les Vaudois pour Johann Schneider-Ammann

Brunch chez les Vaudois pour Johann Schneider-Ammann

Photo: Keystone

'La Suisse n'est pas une simple tache sur la carte du monde', a dit le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann lors de son discours radiodiffusé du 1er août. Elle est 'un partenaire important et apprécié'. Les ministres ont loué la cohésion nationale.

Johann Schneider-Ammann a fait référence aux trois piliers qui font la force de la Suisse. La formation, l'innovation et l'indépendance sont les clés de la prospérité et 'nous ouvrent des perspectives'.

La Suisse a un bon système de formation. Chacun a l'opportunité de suivre la voie qu'il a choisie, a souligné le président. La Suisse a aussi fait de l'innovation une force. 'Nous sommes sans relâche à la recherche d'idées nouvelles et meilleures'.

Front commun

L'indépendance, troisième atout, c'est aussi pour M. Schneider-Ammann, l'ouverture et le maintien de bonnes relations avec tous. Il a rappelé que la Suisse gagnait un franc sur deux à l'étranger. Il s'agit de préserver la voie bilatérale. Le président a également encouragé à 'faire front commun pour défendre notre liberté et notre sécurité'.

Le président a entamé sa journée du 1er août avec un brunch dans la ferme des Cretegny à Bussy-Chardonney (VD). Accueilli par des cors des Alpes, le président de la Confédération a visité l'exploitation.

'Une Suisse'

Dimanche, Alain Berset et Guy Parmelin ont rappelé l'importance de la cohésion nationale. 'Notre identité fluctuante peut paradoxalement s'avérer une grande force', selon M. Berset. Elle a fourni à la Suisse une longueur d'avance par rapport à l'Europe.

Guy Parmelin s'est inspiré des mythes fondateurs de notre pays (...), qui expliquent la longévité de sa cohésion et les rapports de confiance que nous avons les uns à l'égard des autres'. Le 1er août est le bon moment pour y penser, a-t-il dit à Rorschach (SG).

Exemple de cohésion nationale, le canton de Vaud était l'invité d'honneur de la petite commune nidwaldienne de Stansstad dimanche. Le saucisson vaudois y a donc remplacé la Bratwurst. Saucisses et flonflons sont d'ailleurs, plus encore que les discours, ce qui fait vivre le 1er août, avec les feux d'artifice.

Sans compter que cette année l'hymne national comprendra une nouvelle strophe 'suisse'. Les langues changent tous les deux vers: allemand, français, romanche et italien. Celle-ci sera chantée sur le Grütli et dans toutes les communes qui le souhaitent.

Au Palais

Comme chaque année, le Palais fédéral ouvre ses portes à Berne, de 09h00 à 16h00. Le public peut déambuler sous la Coupole et s'informer du fonctionnement du Parlement. Dans la matinée, les présidents des deux Chambres - Christa Markwalder pour le National et Raphaël Comte pour le Conseil des Etats - ont répondu côte à côte aux questions du public.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.