Bill et Melinda Gates poursuivent Urs Burkard

Bill et Melinda Gates poursuivent Urs Burkard

Photo: Keystone

Une nouvelle plainte vient étoffer le dossier judiciaire dans l'affaire Sika. Cascade Investment et la Fondation Bill & Melinda Gates engagent une action en responsabilité en l'encontre d'Urs Burkard, administrateur du fabricant zougois de spécialités chimiques.

Réaffirmant dans un communiqué diffusé lundi leur engagement à s'opposer à la vente par la holding familiale Schenker Winkler (SWH) de sa participation, représentant 16,1% des actions et 52,4% des voix au géant français des matériaux de construction Saint-Gobain, les plaignants reprochent à M. Burkard de manquement à ses obligations d'administrateur. Urs Burkard représente SWH et les intérêts des familles héritières Burkard-Schenker.

La plainte a été déposée devant le juge de paix de Baar (ZG), localité dans laquelle Sika est domiciliée. Elle exige de M. Burkard qu'il rembourse à Sika les dépenses engagées par l'entreprise en raison de ses agissements ayant mené à l'opération proposée avec Saint Gobain, écrivent la fondation du co-fondateur de Microsoft et de son épouse ainsi que la société d'investissement américaine contrôlée par le couple.

Cascade Investment et la Fondation Bill & Melinda Gates reprochent à M. Burkard, administrateur de Sika depuis 1990, son rôle 'd'architecte' dans le cadre de la vente pour 2,75 milliards de francs des titres de SWH à Saint Gobain. Les plaignants dénoncent également les déclarations publiques de M. Burkard selon lesquelles l'engagement des familles héritières demeurait intact.

Assemblée générale extraordinaire

Cette nouvelle action en justice vient s'ajouter à celles lancées par SWH. La holding familiale a ainsi déposé une plainte en responsabilité contre plusieurs administrateurs de Sika, à savoir Ulrich Suter, Christoph Tobler et Monika Ribar. Membres indépendants du conseil d'administration, ceux-ci s'opposent au projet des familles Burkard-Schenker.

Une opération à laquelle s'opposent Cascade Investment ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates, avec la majorité des actionnaires du fabricant de spécialités chimiques pour la construction et l'industrie. Annoncée en décembre dernier, la transaction permet théoriquement à Saint-Gobain de prendre le contrôle de Sika sans avoir à lancer d'offre publique d'achat (OPA), SWH bénéficiant d'une clause 'd'opting-out'.

La direction générale de Sika ainsi que tous les administrateurs indépendants contestent la vente à Saint gobain, opération pour laquelle ils n'ont pas été consultés. Les actionnaires de l'entreprise sont conviés le 24 juillet prochain à une assemblée générale extraordinaire convoquée à la demande de SWH.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.