Bénéfice en hausse pour Artemis, malgré des revenus en baisse

Bénéfice en hausse pour Artemis, malgré des revenus en baisse

Photo: Keystone

Artemis Group a bien tenu le choc du franc fort l'an passé. Malgré des revenus en baisse, la société de participations de Michael Pieper, qui contrôle Franke et Feintool a vu son bénéfice net s'étoffer de 8 millions de francs à 186 millions.

Conséquence de l'appréciation du franc après l'abandon par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant franc et euro, le chiffre d'affaires s'est contracté de 5,2% au regard de 2014 à 2,5 milliards de francs, ont indiqué mardi à Zurich les responsables d'Artemis Group. Hors effets de change, la croissance s'est inscrite à 1,8%.

La progression des ventes est pour l'essentiel redevable de la bonne tenue des affaires des deux principales participations, à savoir le fabricant d'équipements de cuisines et de machines à café professionnelles Franke et le spécialiste du formage et découpage Feintool. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a pour sa part bondi d'un cinquième à 194,8 millions de francs.

L'envol de l'EBIT reflète toutefois les cessions d'activités au sein de Franke. Celles-ci ont généré un gain unique de 54,1 millions de francs. Pilier du groupe, Franke a cependant vu ses ventes se tasser de 6,5% à 2 milliards, conséquence de la vigueur du franc et d'affaires en repli avec certains importants clients. La situation est restée difficile dans le sud de l'Europe.

Artemis Group indique avoir entamé l'année 2016 sur de bonnes bases. Au cours du premier trimestre, les ventes se sont accrues de 9,9% au regard des trois premiers mois de 2015 à 628 millions de francs. Une nette croissance des ventes et de la rentabilité est attendue pour l'ensemble de l'exercice.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.