Baisse des exportations de matériel de guerre sur neuf mois

Baisse des exportations de matériel de guerre sur neuf mois

Photo: Keystone

Sur les neuf premiers mois de l'année, la Suisse a exporté moins de matériel de guerre que durant la même période de l'année passée. La baisse concerne surtout les pays voisins. Les ventes ont en revanche augmenté en Inde, en Roumanie et en Afrique du Sud.

Entre janvier et septembre, l'industrie suisse de l'armement a exporté des biens pour 314 millions de francs, soit 30 millions de moins qu'en 2014 pour la période sous revue. C'est ce que révèle mardi la statistique publiée par l'Administration fédérale des douanes.

Les exportations ont surtout diminué dans les pays voisins, à l'image de l'Allemagne, où le montant s'est élevé à 84,5 millions de francs, soit 33 millions de moins que l'année précédente. L'Italie, la France, la Suède et l'Espagne ont aussi connu un net recul.

Les exportations à destination de Bahreïn ont fortement chuté (-11,3 millions). A l'inverse, les exportations vers l'Arabie saoudite ont augmenté d'un peu moins de 3 millions de francs suisses à 5,5 millions de francs suisses.

Davantage de matériel de guerre pour l'Inde

La baisse des affaires avec les pays voisins pourrait être partiellement compensée par les exportations vers d'autres destinations. L'Inde par exemple a acheté des équipements militaires d'une valeur de 26,1 millions de francs pour un montant inférieur à 300'000 francs à la même période l'année précédente. Les exportations vers la Roumanie, l'Afrique du Sud et le Brésil ont elles aussi augmenté de quelque 12 millions de francs pour chacun d'eux.

L'Allemagne reste toutefois le plus gros acheteur de matériel de guerre suisse. Viennent ensuite l'Indonésie et l'Inde, suivis par les traditionnels pays exportateurs que sont les Etats-Unis, l'Italie, la Grande-Bretagne, le Brésil, enfin l'Afrique du Sud.

Aucun matériel de guerre, en revanche, n'a été vendu en Ukraine cette année. La Russie quant à elle, aurait reçu de l'équipement pour un montant de 2100 francs durant le premier semestre 2015. Selon le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), il s'agirait d'armes destinées à un usage privé.

Le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) a renouvelé ses critiques à l'encontre du Conseil fédéral mardi. Il a dénoncé le fait que le gouvernement n'assume pas suffisamment ses fonctions de contrôle à l'égard des exportations d'armement. Le GSsA en appelle à une interdiction définitive des exportations de matériel de guerre suisse.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.