Arrivée du groupe de cliniques privées Genolier à La Chaux-de-Fonds

Genolier reprend la clinique Montbrillant à La Chaux-de-Fonds

Photo: Keystone

Le groupe de cliniques privées Genolier s'étend dans le canton de Neuchâtel. Déjà propriétaire de l'hôpital de La Providence à Neuchâtel, il a acquis la clinique Montbrillant à La Chaux-de-Fonds.

L'accord signé lundi permettra à Genolier Swiss Medical Network (GSMN), par le biais de sa filiale neuchâteloise, d'offrir des prestations médicales dans le Haut et le Bas du canton. Cette acquisition intervient alors que les autorités de La Chaux-de-Fonds accusent le Conseil d'Etat de vouloir démanteler l'hôpital de la Métropole horlogère.

'L'avenir est mieux couvert avec le groupe que nous intégrons' a relevé Freddy Rumo, administrateur de Montbrillant, lors d'une conférence de presse. 'La santé a horreur du vide', a-t-il ajouté en dénonçant l'attitude du Conseil d'Etat et de son ministre de la santé Laurent Kurth dans le dossier hospitalier.

Besoins de la population

Freddy Rumo a exprimé sa lassitude de mener des batailles juridiques avec le Conseil d'Etat, citant par exemple les difficultés de la clinique pour acquérir un IRM. 'Avec ce groupe, nous pouvons répondre aux besoins de la population', a-t-il estimé. Administrateur du groupe GSMN, Antoine Hubert n'a pas souhaité dévoiler le montant de la transaction.

L'ensemble du personnel et tous les médecins de Montbrillant continueront de travailler au sein de cet établissement. La clinique est spécialisée en orthopédie, en ophtalmologie, en gynécologie et en chirurgie générale. Elle compte 60 employés et 35 médecins.

Investissements prévus

'On est en complémentarité avec l'Hôpital neuchâtelois (HNE) et on ne va pas contre l'Etat', a souligné Raymond Loretan, président du conseil d'administration de GSMN. Le groupe Genolier espère ainsi que la clinique Montbrillant figurera sur la liste hospitalière du canton. Des investissements entre 15 et 20 millions de francs sont envisageables si l'établissement peut se développer.

Avec cette acquisition, le groupe Genolier possède aujourd'hui 15 cliniques. A moyen terme, il souhaite regrouper 20 à 25 cliniques situées dans une majorité de cantons. Pour GSMN, l'avenir de la santé passe par le partenariat public-privé. Il estime que l'Etat ne doit pas limiter la concurrence.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.